AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 En créant sans prier pour hurler sans crier - Oscar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
member ◊ cute little nemo
avatar

Oscar Teller

pseudo : tadshoot
messages : 15
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : benjamin eidem

âge : 24
job/étude : danseur classique

MessageSujet: En créant sans prier pour hurler sans crier - Oscar   Lun 21 Nov - 23:30

Oscar Teller




prénom : Oscar, un prénom pas forcément très courant par ici. Un peu vieillot. Mais tu l'as hérité en honneur du célèbre écrivain anglais. T'as mère adorait. Parfois, on le raccourcit en Scar. Souvent même ici. Alix t'appelle toujours comme ça. Alors les autres imitent un peu. nom : Teller, vieille famille de l'autre coté de la manche. Une de ces familles assez riches qui s'est bien classée la gueule après la crise de 2008. âge, date de naissance : T'as ouvert les yeux pour la première fois y'a vingt quatre longues années, un matin d'hiver. Le vingt huit janvier plus précisément. lieu de naissance : T'es né à Londres. Enfin, dans la banlieue de Londres plus précisément. Dans une clinique privée un peu chic. origines, nationalité : T'as un passeport français et un passeport anglais. Une mère française et un père anglais. Ils se sont rencontrés lorsqu'elle est venue faire un échange universitaire pendant un an en Angleterre. Et ils se sont aimés. Ta mère a eu la mauvaise idée de te parler principalement anglais lorsque tu étais petit, alors le français, tu le parles, mais pas couramment. Pas sans accent. orientation sexuelle : T'es bi. Enfin, c'est un peu difficile à catégoriser. T'as aimé une fille, c'est tout. Quand t'étais plus jeune, entre douze et quinze ans. T'as vraiment pensé que tu passerais entre les filets du cliché du danseur classique gay. Puis t'es tombé amoureux d'un mec dans ta classe. Et depuis, seuls les mecs ont vraiment réussi à attirer ton attention. occupation : Danseur classique, t'es assez bien payé pour ne pas avoir besoin de bosser à coté. Ca n'a pas toujours été le cas, mais ici, ça va. Et puis, les prix de Biarritz sont pas les mêmes que ceux de Londres aussi. situation financière : Un peu en galère. Tes parents t'aident plus, heureusement, t'as eu une bourse pour la danse. L'avantage d'être un mec en classique. T'as assez pour pas avoir besoin de te défoncer avec un deuxième job. Mais pas assez pour éviter de vivre en coloc et te restreindre un peu pour bouffer parfois. statut civil : En couple depuis presque trois ans. Mais il est resté à Londres. Alors vous vous voyez plus tellement. Et les conflits avant le départ n'ont pas aidé. traits de caractère : discret, déterminé, attentif, silencieux, observateur, intelligent, discipliné, amusant quand il est à l'aise, poli célébrité : Benjamin Eidem groupe : il est relou !



ton plat préféré : la pizza, c'est rare, mais c'est bon ta boisson alcoolisée préférée : le punch, c'est frais, t'aimes bien. plutôt chat ou chien : plutôt poisson rouge ta relation avec tes parents en un mot : bonne t'es un bon menteur : pas vraiment quelles sont les trois choses que t'apporterais avec toi sur une île déserte : une lampe magique, pour pouvoir faire le voeux de rentrer chez toi une de tes peurs : ne plus pouvoir danser, ou ne pas être assez bon ton adolescence en un mot : danse le pays que t'aimerais visiter : les états-unis ton plus grand regret : tu as déjà trompé ton copain une fois, et tu t'en es toujours voulu à en crever. ta plus grande fierté : La directeur de la troupe de Biarritz t'as repéré à Londres. Il aimait ce que tu dégageais. ta chanson du moment : une musique classique que vous ne connaîtrez pas.



toi et la clope, c'est souvent ? 2/5 est-ce que tu vas souvent au McDo ? jamais, 0 t'aimes les repas gastronomiques ? 3, t'en manques plus depuis longtemps en soirée, tu commences d'abord par la bière ? 2, en général, t'évites le petit-déjeuner le matin, c'est obligatoire ? 5, le repas le plus important de la journée. les animaux, c'est ton truc ? 2, t'aurais peur de les oublier la plage, t'aimes ça ? 2, pas fou tu rêves de vivre à la campagne ? 2, y'aurait pas de troupe de danse voyager fait partie de tes plans pour l'avenir ? 5, tu danseras dans toutes les grandes villes du monde les enfants, ça te fait peur ? 1, pas vraiment biarritz, c'est une ville animée ? 4, ça a l'air plutôt sympa quand tu sors, tu rentres seul(e) ? 5, t'as déjà un mec qui t'attend à londres, même si c'est pas la folie en ce moment. tu respectes le code de la route ? 5, toujours. sauf quelques petites erreurs minimes. et puis, rouler à droite reste encore un gros effort.


tadshoot

pseudo/prénom : tadshoot âge : vingt deux pays : heu ... c'est compliqué, canada jusqu'en decembre, puis pays bas jusqu'en juillet et puis france haha type de personnage : inventé qu'est-ce que tu penses de LOL : bah, j'suis là c'est que c'est pas si mal haha quel niveau d'intervention laisses-tu à aléas de la vie : 3 crédits : écrire ici.dernier mot : bouya

Code:
<mt>benjamin eidem </mt>◊ oscar teller


Dernière édition par Oscar Teller le Mar 22 Nov - 0:16, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little nemo
avatar

Oscar Teller

pseudo : tadshoot
messages : 15
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : benjamin eidem

âge : 24
job/étude : danseur classique

MessageSujet: Re: En créant sans prier pour hurler sans crier - Oscar   Lun 21 Nov - 23:31

titre du topic


(01) Tes parents, ils se sont toujours aimés. A la folie. Ce genre d'amour qui survit à deux ans loin l'un de l'autre. Ils se sont rencontrés lorsque ta mère est allée étudier la littérature anglaise à Oxford pendant un an. Et ils se sont aimés. Et lorsqu'elle est retournée à Paris pour finir ses études, ils ont continué de s'aimer. Cet amour là, tu l'as toujours observé avec un regard envieux. T'as toujours trouvé ça beau. Cette façon dont ton père la regarde. Même aujourd'hui. Même trente ans plus tard. C'est peut-être ce qui a développé ce coté un peu romantique chez toi. Ce besoin de trouver la bonne. Ou le bon, comme tu l'as réalisé vers quinze ans. Lorsque tu es tombé amoureux d'un garçon pour la première fois.

(02) La danse a toujours été au centre de ta vie. T'as commencé tout gamin. T'étais censé faire du judo. Parce que ton père en avait fait. Mais t'es allé dans la mauvaise salle. Et tu sais pas pourquoi, t'as rien osé dire. Alors tu t'es trouvé le seul garçon dans une salle remplie de petite ballerine. Mais t'as rien dit. T'as fait ce qu'on te disait de faire. Et semaine après semaine, tu allais à la salle de sport avec ta tenue de judo pour aller dans la salle de danse. Tes parents ont ralé quand ils ont su. Surtout ton père. Il t'a forcé un temps à aller au judo, mais t'as fini par retourner à la salle de danse. Alors ils ont fini par comprendre. Par accepter. La danse, c'est ta vie. Au fond, c'est pas comme s'ils avaient eu le choix.

(03) Tu tombes amoureux assez facilement. D'ailleurs, t'as déjà aimé quatre fois. Vraiment aimé. La première fois, t'avais douze ans. C'était la fille des voisins. Elle était belle. Tellement belle. T'aimais la regarder jouer dans le petit jardin. Aller et venir sur la balançoire, la robe dansant au vent. Puis à quinze ans, elle a fait une blague sur le fait que t'étais un pédé parce que tu faisais de la danse classique pour faire rire un garçon. A partir de ce moment là, t'es passé à autre chose. T'es tombé amoureux d'un garçon de ta classe, puis tu l'as oublié. Lui, tu l'as observé pendant presque un an sans vraiment l'approcher. Et aussi fou que ça puisse paraitre, vous avez fini par faire des trucs ensemble. C'était pas vraiment ton ami. Ni ton amoureux. Mais vous avez découvert des trucs ensemble. Vous avez jamais couché tous les deux, mais vous vous êtes caressés, même un peu léché. Pour lui, c'était juste des petits jeux d'adolescents. Toi, t'étais un peu trop mordu. Et puis finalement, il a fini par arrêté quand il a rencontré une fille. Alors toi aussi, t'as fini par passer à autre chose. Celui d'après, c'était au cours de danse. Lui, vous avez vraiment été ensemble. Un an. T'as découvert l'amour avec lui. L'amour dans les deux sens. C'était bandant. Exaltant. Très conflictuel. Vous vous battiez à longueur de journée. Peut-être que vous vous aimiez trop. Puis ça a fini par exploser. T'as fini le coeur en miette après ça. Et t'as mis du temps avant de t'en remettre. Et de le rencontrer lui. Thomas. Thomas, c'est un amour plus doux. Ca fait trois ans déjà. Trois ans que vous êtes ensemble. D'ailleurs, vous viviez ensemble à Londres. Une relation posée. Presque trop posée. Et puis tu es parti. Biarritz. Ca fait déjà quatre mois que vous ne vous êtes pas vu. Et sans que tu ne t'en rendes réellement compte, ton regard se perd sur un autre. Un autre que lui.

(04) La crise de 2008 a fait mal chez vous. Très mal. Ton père bossait à la City. Il avait investi l'argent de ses parents en bourse. Pas très bien visiblement. Le résultat a été catastrophique. Vous avez du vendre la maison pour un appartement plus petit. Faire attention au budget. Vous qui viviez tranquillement, sans vraiment vous poser de question. Le changement a été dur. Et t'as cru pendant longtemps que tes rêves de danse classique étaient foutus à terre, écrabouillés à jamais. Mais le travail a payé. T'as obtenu une bourse pour ça. Pour la danse. Et à vrai dire, tu sais pas comment t'aurais fait sans ça.

(05) A seize ans, t'as réussi à entrer au Royal Ballet School de Londres à Covent Garden. Grâce aux bourses, tu as pu suivre les trois ans de cours en parallèle de la fin de tes études. Tu as voulu te concentrer sur la danse la troisième année mais c'était sans compter le désaccord de ton père qui pensait que tu ne pourrais pas en faire ton métier. Tu as donc du t'inscrire à l'université de droit en parallèle de tes études au Royal Ballet, une folie. T'as tenu quelques mois avant de faire un malaise à cause de la fatigue. Alors ils ont accepté de te laisser te concentrer sur la danse. Ensuite, t'as intégré une troupe à Londres, faisant quelques ballets pour t'améliorer. Ton rêve à toi, c'est l'Opera de Paris. Comme beaucoup probablement. D'ailleurs, c'est pour ça que t'as accepté de venir à Biarritz. Pour avoir plus de chance pour Paris. Pour mieux parler Français. Tu t'es dis que ça aiderait.

(06) T'as jamais été un mec excessif. Sauf peut-être dans ton travail à la rigueur. Mais t'as jamais trop fumé, trop bu, trop rien. T'aimes bien t'amuser parfois, mais tu te mets pas la tête à l'envers tous les week end. Ca a jamais été ton truc. Toi, tu préfères bosser pour atteindre tes buts. Profiter de la vie sans te bousiller.

(07) En bon danseur classique, tu fais attention à ta ligne. T'as toujours été plus ou moins longiligne, mais depuis la danse, tu accordes plus d'attention à ce qu'il y a dans ton assiette. Sans être psychorigide, tu tentes de manger des légumes à chaque repas. Et puis, tu manges peu de viande. Sans être complètement végétarien, tu limites pour un soucis de préservation de la planète. D'ailleurs, tu fais toujours bien attention à éteindre les lumières, à trier tes déchets. Bref, t'es un mec plutôt sain.

(08) On te reproche souvent d'être trop silencieux, trop secret. Tu dis pas assez ce que tu penses. Ca a conduit à de nombreuses disputes avec tes petits amis. Parce que t'as tendance à tout garder pour toi. A pas dire lorsque quelque chose t'énerve, puis à finir par piquer une colère noire lorsque la limite est dépassée. Partant, avec les bonnes personnes, tu peux être bavard et même marrant. D'ailleurs, ça étonne certaine personne qui te pense complètement coincé. Mais non. Pas tant que ça. Tu t'ouvres simplement pas à n'importe qui. Il faut t'apprivoiser, c'est tout.

(09) T'es arrivé y'a trois mois. T'as découvert le soleil de Biarritz. Au début, t'as pris des coups de soleil, et puis maintenant, tu t'habitues. Doucement. Tu galères encore parfois avec le français. Et t'as cet accent anglais bien caractéristique. Toi, tu détestes. Mais tous les autres adorent. Il parait que c'est sexy. Toi, tu comprends pas très bien ce qu'il y a de sexy là dedans. Mais bon. Si Alix le dit, elle doit surement avoir raison. Alix, c'est un peu ta bouée de sauvetage. Tu l'as tout de suite aimé. Alix, elle est belle. Le genre de beauté un peu universelle. T'aimes sa façon de danser, sa façon de rire. Mais t'en es pas amoureux. Ca non. Alix, c'est plutôt un coup de foudre d'amitié. Un truc beau. Un truc fort. Et puis, elle habite à deux étages en dessous. Et ça, bordel, c'est génial. Comme ça, t'as pas l'impression de te sentir seul. Même à des kilomètres de chez toi. Même loin de ton mec et de tes anciens amis. Alix, elle arrive à soigner cette solitude. Et rien que ça, ça vaut tout l'or du monde.

(10) Aller quoi, ça vous suffit pas tout ça ?


Dernière édition par Oscar Teller le Lun 21 Nov - 23:36, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little bubbles
avatar

Maëlle Favre

pseudo : ingame (anaïs).
messages : 544
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : sahara + ©wild heart (avatar) et cobain (signature)

âge : vingt-cinq ans.
job/étude : barmaid.

MessageSujet: Re: En créant sans prier pour hurler sans crier - Oscar   Lun 21 Nov - 23:33

t'es beau, t'as un beau pseudo, que demander de plus ? siffle
bienvenue du coup
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
staff ◊ cute little pearl
avatar

Bendo Combes

pseudo : margaux (mags)
messages : 454
Date d'inscription : 20/11/2016
avatar + © : harvey newton haydon + avatar (BΔRJΔVEL) & cheekeyfire (gif)

âge : vingt-sept ans, bientôt vingt-huit, d'ici début mars.
job/étude : tu sors de prison. avant, t'étais un caïd, un chef de gang. trafic d'armes, de drogues, de prostitués, tu faisais dans les casses et compagnie. mais t'es tombé pour sauver la mise à un gamin de ton gang.

MessageSujet: Re: En créant sans prier pour hurler sans crier - Oscar   Lun 21 Nov - 23:34

bienvenue officiellement p'tit lapin fou hihi
n'hésite pas au besoin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
staff ◊ cute little pearl
avatar

Bendo Combes

pseudo : margaux (mags)
messages : 454
Date d'inscription : 20/11/2016
avatar + © : harvey newton haydon + avatar (BΔRJΔVEL) & cheekeyfire (gif)

âge : vingt-sept ans, bientôt vingt-huit, d'ici début mars.
job/étude : tu sors de prison. avant, t'étais un caïd, un chef de gang. trafic d'armes, de drogues, de prostitués, tu faisais dans les casses et compagnie. mais t'es tombé pour sauver la mise à un gamin de ton gang.

MessageSujet: Re: En créant sans prier pour hurler sans crier - Oscar   Mar 22 Nov - 0:10

tu as oublié le caractère chaton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little nemo
avatar

Elyana Presles

messages : 69
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : Bridget Satterlee @anika

âge : 21 ans
job/étude : Photographe et Vlogueuse

MessageSujet: Re: En créant sans prier pour hurler sans crier - Oscar   Mar 22 Nov - 0:11

Bienvenue sur le forum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
staff ◊ cute little pearl
avatar

Bendo Combes

pseudo : margaux (mags)
messages : 454
Date d'inscription : 20/11/2016
avatar + © : harvey newton haydon + avatar (BΔRJΔVEL) & cheekeyfire (gif)

âge : vingt-sept ans, bientôt vingt-huit, d'ici début mars.
job/étude : tu sors de prison. avant, t'étais un caïd, un chef de gang. trafic d'armes, de drogues, de prostitués, tu faisais dans les casses et compagnie. mais t'es tombé pour sauver la mise à un gamin de ton gang.

MessageSujet: Re: En créant sans prier pour hurler sans crier - Oscar   Mar 22 Nov - 0:18

tout est parfait chaton
j'aime beaucoup oscar, mais genre vraiment
j'te valide avec plaisir et n'hésite pas surtout fou
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little nemo
avatar

Oscar Teller

pseudo : tadshoot
messages : 15
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : benjamin eidem

âge : 24
job/étude : danseur classique

MessageSujet: Re: En créant sans prier pour hurler sans crier - Oscar   Mar 22 Nov - 0:20

merci beaucoup mes jolis

content que tu l'aimes
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
staff ◊ cute little pearl
avatar

Mahina Presles

pseudo : untamed swallow, cynthia
messages : 267
Date d'inscription : 20/11/2016
avatar + © : rocky barnes, untamed swallow

âge : vingt-quatre ans, trois juin (naissance) / cinq novembre (adoption)
job/étude : championne régionale féminine de jiujitsu brésilien, donne des cours aux juniors depuis peu.

MessageSujet: Re: En créant sans prier pour hurler sans crier - Oscar   Mar 22 Nov - 15:54

j'ai même pas eu le temps de te souhaiter la bienvenue fou
rebienvenue mon lapin, contente que tu nous ais rejoins



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: En créant sans prier pour hurler sans crier - Oscar   

Revenir en haut Aller en bas
 

En créant sans prier pour hurler sans crier - Oscar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [TEST VIDEO]Adaptateur sans fil pour écran (compatible Android et Windows)
» Besoin d'aide pour flash sans fil
» [AIDE] récupérer le certificat pour reseau sans fil
» [AIDE] Oreillette sans fil pour le HTC Desire HD
» WIFI pour Internet sans utiliser le forfait téléphone? possible?

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laughing Out Loud :: Le petit bonheur :: Le temps des cerises :: Mistral gagnant-