AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Anaïs | One should never be where one does not belong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
member ◊ cute little nemo
avatar

Anaïs Giacalone

messages : 142
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : Hailey Baldwin.

âge : 21 ans.
job/étude : serveuse au caveau.

MessageSujet: Anaïs | One should never be where one does not belong   Lun 21 Nov - 23:22

Anaïs Giacalone




prénom : Anaïs. nom : Giacalone. âge, date de naissance : 21 ans, 12 Mai 1995. lieu de naissance : Paname. origines, nationalité : Françaises et albanaises, française. orientation sexuelle : Hétérosexuelle. occupation : Serveuse. situation financière : Modeste. statut civil : Célibataire. traits de caractère : Impulsive, douce, beinveillante, attachante, chiante, casse cou. célébrité : Hailey Baldwin. groupe : Il est relou.



ton plat préféré : Pizza. ta boisson alcoolisée préférée : Vodka. plutôt chat ou chien : Ouaf. ta relation avec tes parents en un mot : Inexistante. t'es un bon menteur : Excellente. quelles sont les trois choses que t'apporterais avec toi sur une île déserte : Mon téléphone, d'la bouffe et d'la beuh. une de tes peurs : la solitude. ton adolescence en un mot : Chaotique. le pays que t'aimerais visiter : L'Albanie. ton plus grand regret : Avoir tabassée l'une de mes amies. ta plus grande fierté : Question piège? ta chanson du moment : Dkr, j'suis plutôt rap comme fille.



toi et la clope, c'est souvent ? 5 est-ce que tu vas souvent au McDo ? 3 t'aimes les repas gastronomiques ? 1 en soirée, tu commences d'abord par la bière ? 2 le petit-déjeuner le matin, c'est obligatoire ? 3 les animaux, c'est ton truc ? 4 la plage, t'aimes ça ? 5 tu rêves de vivre à la campagne ? 0 voyager fait partie de tes plans pour l'avenir ? 0 les enfants, ça te fait peur ? 0 biarritz, c'est une ville animée ? 3 quand tu sors, tu rentres seul(e) ? 3 tu respectes le code de la route ? 2


Pseudo

pseudo/prénom : spf. âge : 19 ans. pays : morocco. type de personnage : Pré-lien. qu'est-ce que tu penses de LOL : Bg, bg. quel niveau d'intervention laisses-tu à aléas de la vie : 2(pour t'aider). crédits : cranberry.dernier mot :

Code:
<mt>Hailey Baldwin </mt>◊ Anaïs Giacalone


Dernière édition par Anaïs Giacalone le Jeu 24 Nov - 12:07, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little nemo
avatar

Anaïs Giacalone

messages : 142
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : Hailey Baldwin.

âge : 21 ans.
job/étude : serveuse au caveau.

MessageSujet: Re: Anaïs | One should never be where one does not belong   Lun 21 Nov - 23:22

Perfect stranger topic



Tu veux que j'te parles de moi? Que j'te raconte mon histoire? En temps normal, j'suis jamais très chaude pour ça, mais puisque c'est toi et que tu me le demandes aussi gentiment, c'est ok. J'ai souvent entendu dire que l'important dans la vie c'était pas de savoir d'où on vient mais de savoir où on va. Franchement, c'est de la foutaise. Quand tu sais pas d'où tu viens, tu peux pas savoir où tu vas. J'ai toujours mal vécu le fait de ne pas savoir qui étaient réellement mes parents. Je me suis toujours sentie différente, mise à l'écart. Mes parents, je leur en veux profondément. Tout les deux. Ils m'ont laissé tomber, chacun à sa façon. Mon géniteur n'a jamais su que j'existais. Et ma génitrice... je n'ai même pas les mots pour la décrire. Une michto, voilà ce qu'elle était. Rien à voir avec l'amoureuse transie qu'elle prétendait être aux yeux du monde. Elle a mis le grappin sur un petit français. Pour les papiers. Rien de plus. Rien de moins. Mon frère et moi on a été les dommages collatéraux de l'union sordide de cette salope et de cet écervelé. Sauf que mon frère, elle l'a gardé. Pour la forme sans doute. Moi, elle m'a mise au monde pour me jeter. Pour me laisser tomber. Elle ne m'a jamais assumée. Des lâcheurs, voilà ce qu'étaient mes parents. Deux putain de lâcheurs. Du coup, tant pis pour la petite Anaïs. J'ai été foutue à l'orphelinat. Lorsque j'ai commencé à grandir, j'ai cru que ma mère avait décidé me quitter parce que je n'étais pas comme elle voulait que je sois. Je me blâmais moi même, j'ai pendant longtemps cru que je n'avais pas de parents parce que j'étais une fille indigne, que je ne méritais pas d'avoir de famille. C'était pas très facile au début. J'avais du mal à me faire à cet endroit même si c'était tout ce que je connaissais. Je m'isolais et pour faire passer le temps je faisais des bêtises. Ca faisait beaucoup rire les autres enfants, les bêtises, alors j'en faisais encore et encore. Et au fur et à mesure mon cercle d'amis grandissait. J'étais devenue une vraie furie. J'en faisais baver aux employers de l'orphelinat, mais pas seulement à eux. J'étais plutôt mignonne comme gamine, alors plusieurs familles d'accueil avaient bien voulu de moi - ils n'étaient pas non plus contre les aides que leur accordait l'état en échange, mais peu importe je ne restais jamais longtemps. Du moins, je faisais en sorte de ne pas rester. En y repensant, je regrette un peu d'en avoir fait voir de toutes les couleurs à certains d'entre eux, mais j'étais bien mieux à l'orphelinat. C'était devenu mon chez moi, les autres enfants étaient devenu ma famille. Je suis d'ailleurs toujours en contact avec la plupart d'entre eux. C'est avec eux que je garde mes plus de bons souvenir. Nous faisions les quatre cent coups ensemble, c'était avec eux que je m'étais pris ma première cuite, avec eux que j'avais fait le mur pour la première fois et j'en passe... Nous veillions les uns sur les autres. Nous étions aussi paumés les uns que les autres, nous nous étions trouvés faut dire. Au fur et à mesure que je grandissais, il avait de moins en moins de familles qui étaient prêtes à m'adopter - ils préfèrent tous s'occuper des enfants plus jeunes, pour qu'ils grandissent avec eux, et franchement ça m'arrangeait.

Au lycée, j'étais cette fille qui s'asseyait au fond de la salle et qui ne participait pas du tout. Du coup, je n'avais pas forcement de bonnes notes, plus parce que je ne faisais aucun effort que part manque de moyens. J'étais un peu rebelle sur les bords, je trainais avec des personnes plus vielles, mais j'avais pas mal d'amis de mon âge. Par contre avec les reines du lycée, ça ne passait pas. Je ne supportais pas ces filles. Je les trouvais totalement vides de sens et pour la peine elle ne m'appréciait pas non plus, mais je crois plus qu'elle voyait en moi une sorte de concurrente par rapport aux mecs. Parce que c'était vrai que je me faisais draguer par les plus beaux partis du bahut. Je ne sortais jamais avec eux, je me contentais de prendre du bon temps, et en général, ils aimaient bien ça donc tout le monde était gagnant. J'en avais rien à battre qu'on me traite de salope. J'les emmerdaient tous. Je rigolais bien en cours, j'aimais bien foutre le bordel, mais je préférais quand même glander en face du lycée un pilon au bec. Si je devais résumer mes années lycée en trois mots ce serait potes, alcool et fumette. Résultat des courses je n'ai jamais eu de diplôme du bac. D'une part, ces années ont été les meilleures de ma vie mais de l'autre c'était le début de la décadence, le début de ma descente vers les enfers... C'est à cette époque que mes émotions avaient commencé à se décupler. Un coup j'avais le cœur gros, je perdais tout goût de jouir de la vie, j'étais portée à pleurer, à me culpabiliser pour des choses du passé et à me dévaloriser. Je voyais tout en noir sans aucune raison valable. Toute activité devenait pénible à mes yeux, je n’y voyait plus d’intérêt. J'étais continuellement fatiguée. Je restais souvent couchée, mais souffrais aussi d’insomnie, préoccupée par ses idées pessimistes et la seule solution qui se présentait à moi était la drogue. Un autre coup, mon humeur devenait totalement exubérante et exaltée. Ca n'avait rien à voir avec la vitalité et l’optimisme que l’on retrouve chez les gens entreprenants. Non, j'avais une extrême confiance en moi, je ne permettais aucune critique, devenant même facilement irritée et colérique. Sur le plan affectif, j'avais des aventures pour le plaisir de plaire, de connaître le changement, sans penser à ce qui pourrait en découler. J'avais une absence totale d’inhibition et de tact, ce qui n'était pas sans conséquences.

J'avais été diagnostiquée bipolaire à l'age de dix-sept ans mais j'avais catégoriquement refusé de prendre les médicaments que l'ont m'avait prescrit. C'était mon côté rebel, ça. Et ce qui devait arriver arriva, un soir, en sortie de boite de nuit j'avais pété les plombs. Je m'en étais pris à l'amie qui m'avait accompagnée, sans aucune raison valable. Enfin si, elle s'était un peu trop rapprochée de l'un de mes exs. Ca m'avait mis hors de moi. Je n'arrivais pas à concevoir qu'il puisse me remplacer et être heureux dans les bras d'une autre. Je ne l'aimais pas, non. En plus j'avais dit à mon amie que ça ne me dérangeais pas qu'elle se le tape. Mais à ce moment précis, j'avais abusé de l'alcool, je voyais flou. C'était plus une question de fierté qu'autre chose. J'étais dans la phase manique de ma bipolarité. Je me voyais comme étant le centre du monde. Une boule d'amertume s'était loger dans mon ventre. J'avais l'impression qu'on m'arrachait le cœur. Je n'arrivais pas à l'imaginer avec elle. Je ne voulais pas qu'il la touche. En fait j'avais envie qu'il m'aime. J'étais égoïste sur le coup, mais ce n'étais pas moi, enfin ce je n'étais pas dans mon état normal. Je voulais recevoir de l'amour sans être obligée d'en donner en retour. La simple idée de l'imaginer aussi intimement liée à une autre me donnait l'impression de vouloir vomir mes tripes. J'avais tout extérioriser par la violence. Je m'étais jeté sur elle. Je lui avais assener un nombre incalculable et coup de poings et heureusement pour elle que les poulets passaient par là, parce que si on m'avait laissé finir mon oeuvre, elle ne serait surement plus là aujourd'hui. Lea, mon assistante sociale avait fait des mains et des pieds pour m'éviter la prison et je lui en serait toujours reconnaissante. Elle m'avait elle même payé un excellent avocat parce qu'elle ne voulait pas d'un commit d'office. Je risquais des années et des années de prison pour agression. On a tout de même fini par m'enfermer, dans un asile. Ce n'était pas le grand luxe, mais c'était déjà mieux que la taule.

Se réveiller le matin, parler aux psys, laisser les toubibs nous faire ingurgiter tous les médocs qu'ils jugeaient bons pour nous, finir la journée complètement défoncée à errer dans les couloirs avec une bande de fous. C'était ce à quoi se résumaient mes journées à l'hôpital. J'avais essayé de m'échappé, plus d'une fois, mais en vain. J'avais donc abdiqué essayant de 'coopérer' comme ils disaient si bien. C'était pour moi la seule manière de pouvoir un jour sortir de là. Ma pire angoisse était de rester enfermée pour toujours comme la vieille Mathilda. Elle était devenue complètement barge, elle pensait que son époux, décédé il y a dix ans viendrait un jour la chercher sur le dos d'un cheval blanc. Complètement sonnée. Elle était pas méchante pour autant, j'aimais bien discuter avec elle, à l'heure de la pause déjeuné. Heureusement pour moi que mes amis passaient me voir à toutes les visites. Quand ils étaient là c'était comme aux bon vieux temps. On se racontait les trucs drôles qui nous étaient arrivés dernièrement. On se marrait. Ils réussissaient à me procurer un peu de beuh de temps à autre. C'était vraiment sympa. J'en oubliais même parfois que j'étais coincée avec les fous. A ma sortie de l'hôpital, Lea m'a hébergé pendant quelques temps avant que je ne me trouve un boulot. J'avais dépassé dix-huit ans, je ne pouvais pas retourner à l'orphelinat. Cette tâche avait été plutôt laborieuse parce que même si j'allais mieux grâce aux médocs peu de personnes voulait d'une employée bipolaire avec 0 diplômes en poche. Pour ne pas trop faire chier Lea, je squattais souvent chez des amis le soir. Et entre temps, j'ai fait pression sur elle pour qu'elle m'aide à retrouver ma famille, parce que je savais qu'elle avait des relations. Ce fut à ce moment que j'avais appris tout ce que je sais sur ma famille. Et ce fut aussi à ce moment que j'ai décidé que je reprendrais un nouveau départ à Biarritz. J'ai fini par me trouver un taff dans un bar là bas. J'étais serveuse. C'était un peu saoulant de se faire reluquer à longueur de journée par des vieux ivrognes mais j'avais connu pire à l'hosto. J'avais du mal à arrondir mes fins de mois mais au moins je ne devais plus rien à personne. Je n'aimais pas trop le fait d'être dépendante de quelqu'un même si le fait de bien vouloir de moi chez elle était tout en l'honneur de Lea. Pourquoi Biarritz? Parce qu'en découvrant mon histoire. J'ai découvert que j'avais un frère. Un frère qui ne vivait plus à Paname. Un frère sur Biarritz.


Dernière édition par Anaïs Giacalone le Mar 22 Nov - 1:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little bubbles
avatar

Maëlle Favre

pseudo : ingame (anaïs).
messages : 544
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : sahara + ©wild heart (avatar) et cobain (signature)

âge : vingt-cinq ans.
job/étude : barmaid.

MessageSujet: Re: Anaïs | One should never be where one does not belong   Lun 21 Nov - 23:25

l'avatar et le choix de pseudo, je valide dix milles fois yeh
bienvenue ici chaton
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
staff ◊ cute little pearl
avatar

Bendo Combes

pseudo : margaux (mags)
messages : 454
Date d'inscription : 20/11/2016
avatar + © : harvey newton haydon + avatar (BΔRJΔVEL) & cheekeyfire (gif)

âge : vingt-sept ans, bientôt vingt-huit, d'ici début mars.
job/étude : tu sors de prison. avant, t'étais un caïd, un chef de gang. trafic d'armes, de drogues, de prostitués, tu faisais dans les casses et compagnie. mais t'es tombé pour sauver la mise à un gamin de ton gang.

MessageSujet: Re: Anaïs | One should never be where one does not belong   Lun 21 Nov - 23:26

LA PLUS BELLE, parce que c'est dans les gênes évidemment hihi
tu sais déjà tout. ravie que tu es craquée pour la petite soeur.
ça va donner, j'te préviens fou
n'hésite pas au besoin fou

normale que tu aimes, il y a comme une ressemblance de prénom siffle
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little bubbles
avatar

Maëlle Favre

pseudo : ingame (anaïs).
messages : 544
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : sahara + ©wild heart (avatar) et cobain (signature)

âge : vingt-cinq ans.
job/étude : barmaid.

MessageSujet: Re: Anaïs | One should never be where one does not belong   Lun 21 Nov - 23:31

putain j'avais pas capté que c'était la petite sœur excellent choix de famille alors yeh
mais fallait pas dire, elle n'allait rien voir
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little nemo
avatar

Anaïs Giacalone

messages : 142
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : Hailey Baldwin.

âge : 21 ans.
job/étude : serveuse au caveau.

MessageSujet: Re: Anaïs | One should never be where one does not belong   Lun 21 Nov - 23:34

Maëlle - haaa tu t'appelle Anaïs j'ai vuuu !!! bril merci à toi fiture belle sœure siffle
Bendo - Merci au plus beau des fréro, puis c'pas ma faute que ton scénario soit perf et qu'il m'ait fait craquer
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little bubbles
avatar

Maëlle Favre

pseudo : ingame (anaïs).
messages : 544
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : sahara + ©wild heart (avatar) et cobain (signature)

âge : vingt-cinq ans.
job/étude : barmaid.

MessageSujet: Re: Anaïs | One should never be where one does not belong   Lun 21 Nov - 23:36

@Anaïs Giacalone a écrit:
Maëlle - haaa tu t'appelle Anaïs j'ai vuuu !!! bril merci à toi fiture belle sœure siffle

c'pas moi qui ai dit que j'étais sa future belle sœur, on est tous témoins yeh yeh
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little nemo
avatar

Anaïs Giacalone

messages : 142
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : Hailey Baldwin.

âge : 21 ans.
job/étude : serveuse au caveau.

MessageSujet: Re: Anaïs | One should never be where one does not belong   Lun 21 Nov - 23:44

Bah ouais j'vous ship à 200% d'ailleurs réserve moi un bon p'tit lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little bubbles
avatar

Maëlle Favre

pseudo : ingame (anaïs).
messages : 544
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : sahara + ©wild heart (avatar) et cobain (signature)

âge : vingt-cinq ans.
job/étude : barmaid.

MessageSujet: Re: Anaïs | One should never be where one does not belong   Lun 21 Nov - 23:55

t'inquiètes pas, j'te garde un lien au chaud
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little nemo
avatar

Elyana Presles

messages : 69
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : Bridget Satterlee @anika

âge : 21 ans
job/étude : Photographe et Vlogueuse

MessageSujet: Re: Anaïs | One should never be where one does not belong   Mar 22 Nov - 0:00

Bienvenue sur le forum !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little nemo
avatar

Anaïs Giacalone

messages : 142
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : Hailey Baldwin.

âge : 21 ans.
job/étude : serveuse au caveau.

MessageSujet: Re: Anaïs | One should never be where one does not belong   Mar 22 Nov - 0:48

Merci jolie Elyana ❤️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
staff ◊ cute little pearl
avatar

Bendo Combes

pseudo : margaux (mags)
messages : 454
Date d'inscription : 20/11/2016
avatar + © : harvey newton haydon + avatar (BΔRJΔVEL) & cheekeyfire (gif)

âge : vingt-sept ans, bientôt vingt-huit, d'ici début mars.
job/étude : tu sors de prison. avant, t'étais un caïd, un chef de gang. trafic d'armes, de drogues, de prostitués, tu faisais dans les casses et compagnie. mais t'es tombé pour sauver la mise à un gamin de ton gang.

MessageSujet: Re: Anaïs | One should never be where one does not belong   Mar 22 Nov - 1:35

une combes une vraie siffle
bornée, têtue, impulsif, au passé compliqué et aux multiples regrets hihi
j'approuve complètement et je te valide princesse
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little nemo
avatar

Anaïs Giacalone

messages : 142
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : Hailey Baldwin.

âge : 21 ans.
job/étude : serveuse au caveau.

MessageSujet: Re: Anaïs | One should never be where one does not belong   Mar 22 Nov - 1:39

Merci bien ❤️
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
staff ◊ cute little pearl
avatar

Mahina Presles

pseudo : untamed swallow, cynthia
messages : 267
Date d'inscription : 20/11/2016
avatar + © : rocky barnes, untamed swallow

âge : vingt-quatre ans, trois juin (naissance) / cinq novembre (adoption)
job/étude : championne régionale féminine de jiujitsu brésilien, donne des cours aux juniors depuis peu.

MessageSujet: Re: Anaïs | One should never be where one does not belong   Mar 22 Nov - 15:55

bienvenue tout de même poulette



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Anaïs | One should never be where one does not belong   

Revenir en haut Aller en bas
 

Anaïs | One should never be where one does not belong

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Anaëlle est enfin là!!!
» Anaïs, créations.
» Anaïs - Chapeau Melon
» Nouveau tribut : Anaïs Everdeen
» Anaïs Nin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laughing Out Loud :: Le petit bonheur :: Le temps des cerises :: Mistral gagnant-