AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 BENDO – freeze you out.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
member ◊ cute little nemo
avatar

Alma Malverti

pseudo : NO NAME.
messages : 45
Date d'inscription : 20/11/2016
avatar + © : jessica sikosek. (BALACLAVA)

âge : vingt-six ans.
job/étude : professeur de danse pour les tout petits + créatrice de chorégraphie pour une troupe de danse reconnue mondialement.

MessageSujet: BENDO – freeze you out.   Sam 26 Nov - 0:00


{ freeze you out. }
crédit/ tumblr ✰ freeze you out; sia.

il t'a convaincu, il t'a convaincu de sortir ce soir; sur le coup tu n'étais pas trop certaine, ayant des semaines chargées, tu avais juste envie de rester à ton appartement, mais tu t'es dit que ça pouvait vous faire du bien de sortir. tu prends soin de te préparer, bien plus que tu te prépares plus que tu te dis que c'est une bonne chose de sortir pour te changer les idées et prendre du temps pour toi en lâchant ton fou. le caveau, tu connais l'endroit; tu n'es pas allée souvent, mais t'es déjà allée avec des copines par le passé tout ça. étrangement, t'aimes bien l'ambiance des bars et la musique qu'on y retrouve, bon c'est vrai que tu n'arrives pas à entretenir une discussion cohérente à cause de la musique parfois trop forte, mais t'aimes ça quand même. bref, vous terminez de vous préparer et vous, vous rendez là-bas. ton amoureux pousse ton fauteuil agilement entre les gens pour vous permettre d'entrer et lorsque vous êtes rendus à l'intérieur, il te laisse le loisir de te déplacer par toi-même. il a appris à te connaître et il a pris conscience que tu étais une femme indépendante qui préfère réaliser ses choses elle-même dans la mesure du possible évidemment. « y'a du monde, ce soir..» qu'il te souffle alors que tu acquiesces doucement, effectivement y'a un monde monstre ce soir, tu risques de blesser quelques mollets en essayant de te tracer un chemin. « je vais nous chercher quelque chose à boire.» il dépose un baiser sur tes lèvres et tu lui souris en le regardant s'éloigner, il est tellement beau que tu réalises à quel point, la chance que tu as. tu te traces un chemin et tu remarques une table libre, tu te diriges vers celle-ci regardant ton environnement, tu jettes un oeil au comptoir du bar et tu vois ton homme; ton fiancé entrain de discuter probablement avec une connaissance dans l'attente de vos verres. La musique t'enveloppes (...) bientôt, l'alcool commence à faire effet dans ton organisme, tu te sens bien; légère aussi. tu n'es pas saoule, non tu connais tes limites; là, t'es juste bien détendue. ton fiancé t'amène sur la piste de danse, tu souris, tu ris aussi; la vie est tellement belle. puis voilà, quelque chose où plutôt une silhouette parmi la foule attire ton attention, un mirage; naturellement ton petit coeur se tord dans ta poitrine, t'es probablement entrain d'halluciner c'est assurément la conséquence de ta consommation d'alcool. tu demeures un moment les yeux rivés sur cette silhouette comme un fantôme revenu de loin, puis il te fait tournoyer légèrement alors tu reviens au moment présent. même si t'as l'agacement que quelqu'un t'observe tapis dans l'ombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
staff ◊ cute little pearl
avatar

Bendo Combes

pseudo : margaux (mags)
messages : 454
Date d'inscription : 20/11/2016
avatar + © : harvey newton haydon + avatar (BΔRJΔVEL) & cheekeyfire (gif)

âge : vingt-sept ans, bientôt vingt-huit, d'ici début mars.
job/étude : tu sors de prison. avant, t'étais un caïd, un chef de gang. trafic d'armes, de drogues, de prostitués, tu faisais dans les casses et compagnie. mais t'es tombé pour sauver la mise à un gamin de ton gang.

MessageSujet: Re: BENDO – freeze you out.   Sam 26 Nov - 0:25

le caveau. tu t'y rends pour surveiller ta petite soeur. t'as rien d'autre à faire, alors autant utiliser ton temps libre pour les bonnes choses. t'aurais aussi pu te rendre ua hangar et comprendre tout ce qu'il se trame mais toutes ces histoires te prennent la tête parce que tu ne comprends pas d'où ça sort. il y a tout et rien en même temps. il y a des pistes qui finissent par se fondre dans la masse. comme toi, alors que tu tentes de te faire un passage. il y a foule ce soir, et pourtant, pas de chevelure blonde derrière le bar, ni en salle. elle ne doit pas travailler. t'aurais aussi pu te renseigner au lieu de faire le chemin pour rien. tu souffles. tu vas pour t'échapper quand une chevelure brune attire ton regard. ton corps qui se stoppe net. t'es pas prêt. non, t'es pas prêt pour la revoir. pas maintenant. non. la dernière fois, tu voyais son fauteuil s'éloignait tandis que tu ne pouvais la retenir. les mots qui ont été dur, pour qu'elle prenne conscience même si par la suite t'as du refuser toute visite de sa part. elle tenait le coup, elle s'accrochait et t'as tout fait pour qu'elle lâche l'affaire. sauf que maintenant que tu la vois là, si belle .. t'as l'coeur en miette. qu'est-ce que tu croyais ? qu'elle ne serait pas passée à autre chose ? tu le lui as clairement demandé. c'est ce que tu voulais pour elle. tu n'as donc plus aucun droit. aucun. rien. tu devrais partir. t'éloigner. tu devrais faire demi-tour. tu devrais fuir cette vision qui te donne simplement envie de t'enterrer. tu vois cet homme, grand, brun, tu vois cet homme qui semble représenter absolument tout pour elle. son mec. est-ce le même qu'avant ? est-ce que c'est lui, qu'elle voit et qui ne sera jamais toi ? derniers mots qu'elle t'a prononcé. non, il ne sera jamais toi, parce que lui, s'occupera d'elle et la fera passer avant tout. chose que tu n'étais pas prêt à faire. pincement au coeur. tu restes dans l'ombre. croupis. t'as même plus la force de bouger. tu devrais. mais ça te prend quelques secondes. quand même. chemin inverse. extérieur. air frai. rage au ventre et le coeur meurtri par ta faute. elle te manque putain. et tu ne lui manques pas. c'est ce qui te fait le plus mal.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little nemo
avatar

Alma Malverti

pseudo : NO NAME.
messages : 45
Date d'inscription : 20/11/2016
avatar + © : jessica sikosek. (BALACLAVA)

âge : vingt-six ans.
job/étude : professeur de danse pour les tout petits + créatrice de chorégraphie pour une troupe de danse reconnue mondialement.

MessageSujet: Re: BENDO – freeze you out.   Sam 26 Nov - 0:44

tes prunelles se rivent vers cette soi-disant ombre et tu réalises qu'elle n'est plus là. tu te sens soulagée mettant ça inévitablement sur le dos de ta consommation d'alcool. y'a tellement de monde que tu commences à avoir chaud, tu te retires de la piste de danse pour reprendre ton souffle aussi. t'as l'impression d'avoir danser comme jamais, alors qu'il te faisait bouger; il semble oublié que tu es cloué à vie dans ce fauteuil roulant et c'est ce que tu aimes chez lui, il n'a pas l'étincelle de pitié que tu constates parfois dans le regard des gens, il t'aime pour la femme que tu es tout simplement. vous revenez vous asseoir à votre table loin de ces corps, de cette chaleur étouffante que créer la piste de danse, tu te dis que ça va passer; mais, t'as toujours aussi chaud alors du coup, tu t'approches de lui et tu lui signales assez fort pour qu'il entende que tu vas prendre un peu l'air. il te demande si tu veux qu'il t'accompagne et tu dis que tu peux y aller seule, de toute façon c'est uniquement le temps que tu respires un peu l'air frais. tu t'empares de ta veste que tu enfiles et tu te diriges vers la porte de sortie, tu te faufiles au moment où une personne entre te l'ouvrant par la même occasion. « merci..» que tu articules, alors la porte fini par se refermer; un peu de calme, l'air te caresse le visage et un frisson te parcourt le corps, tu mets ça sur le compte du contraste chaud et froid. tu sursautes alors que ton regard se pose à ta gauche et que tu le vois là, comme s'il faisait partie du décor depuis tout le temps, comme s'il n'était jamais réellement parti. il est là et tu ne trouves rien d'autre à dire que; « t'es sorti..» ces mots se perdent sur tes lèvres, t'as un bon sens de l'observation; ouais, il est sorti. tu devais t'y attendre, ça allait finir par arriver. ça fait combien de temps, des mois depuis votre dernière conversation; cette conversation qui t'a fait déprimer pendant des semaines, qui t'as fait pleurer en cachette, qui t'as fait mentir sur le pourquoi tu étais dans un sale état soudainement. tes yeux demeurent rivés sur lui, puis voilà que tu viens à te couvrir en rabattant ton manteau pour te couvrir et aussi l'empêcher qu'il voit ta peau, comme s'il pouvait la brûler juste en un regard. ton frère ne t'a pas parlé du fait que bendo sortirait et à vrai dire, tu n'as pas osée questionner non plus. t'as plus envie d'avoir mal. tu ne sais pas quoi dire, tu n'as pas de mots; sous le choc probablement de le revoir sans sa combinaison ou des menottes aux poignets, il est un homme entièrement libre maintenant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
staff ◊ cute little pearl
avatar

Bendo Combes

pseudo : margaux (mags)
messages : 454
Date d'inscription : 20/11/2016
avatar + © : harvey newton haydon + avatar (BΔRJΔVEL) & cheekeyfire (gif)

âge : vingt-sept ans, bientôt vingt-huit, d'ici début mars.
job/étude : tu sors de prison. avant, t'étais un caïd, un chef de gang. trafic d'armes, de drogues, de prostitués, tu faisais dans les casses et compagnie. mais t'es tombé pour sauver la mise à un gamin de ton gang.

MessageSujet: Re: BENDO – freeze you out.   Sam 26 Nov - 0:57

faut que tu partes. loin. mais t'y arrives pas. les pieds ancrés dans le sol. t'es pris au piège par des souvenirs intenses qui te sautent au visage. parce qu'elle est là, alma. parce qu'elle est là, à quelques mètres de toi, elle est là, souriante, pimpante, elle est là et elle brille de mille feux. sans toi. parce que toi, tu ne fais plus parti de sa vie, ni même de ce monde qui l'entoure. t'as été le fautif, et tu resteras le coupable. une clope que tu sors, à défaut de ne plus prendre aucune drogue. tu commences à te demander si tu ne ferais pas mieux de reprendre. ça te permettait d'être calme en toute circonstance, ça te permettait de survivre, de comprendre. ça te permettait simplement de gérer la situation tandis que maintenant tu ne gères plus rien. non. briquet. cigarette, et tu fumes comme si ça pouvait te sauver. brouillard de fumée qui s'évapore aussi vite que tes désirs. aussi proche mais aussi loin. tu finis par entendre, par comprendre. un son, une voix, une porte, un fauteuil et finalement elle. elle est là. t'es sorti.. tu l'entends dire tandis qu'elle reste aussi bloquée que toi. corps inerte devant la contemplation. son regard, ses yeux, sa bouche, ses cheveux, sa peau. le vent qui glisse dessus, les lumières qui éclairent l'ensemble, et toi, qui tombe de haut. trop haut. la chute est dure. brutale. elle rabat son manteau. elle se cache, tente de recouvrir tout ce que tu peux voir comme pour disparaître. tu n'as pas le droit de la regarder ainsi, tu n'en as plus le droit et finalement, tu n'as jamais vraiment eu le droit. parce qu'elle ne t'appartenait pas. tu refusais. catégoriquement. oui. tu lâches, tout ce que tu trouves à répondre. maigre. à peine audible. ton bleu océan qui se perd contre elle. elle est belle alma. elle n'a pas changé alma. t'en doutais pas. déçue ? tu demandes. parce que t'as bien l'impression de faire tâche, d'être de trop. t'as bien l'impression de ne pas être à ta place. tu n'étais pas prêt à la revoir et tu n'es toujours pas prêt. pourtant, il faut que tu assumes tes choix. surtout celui de l'écarter. elle semble heureuse avec l'autre, faut que tu la laisses, que tu partes, que tu oublies. pas que tu t'accroches là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little nemo
avatar

Alma Malverti

pseudo : NO NAME.
messages : 45
Date d'inscription : 20/11/2016
avatar + © : jessica sikosek. (BALACLAVA)

âge : vingt-six ans.
job/étude : professeur de danse pour les tout petits + créatrice de chorégraphie pour une troupe de danse reconnue mondialement.

MessageSujet: Re: BENDO – freeze you out.   Sam 26 Nov - 2:04

ces yeux océan qui te fixe, t'as l'impression de replonger en arrière; à une période lointaine, une période douloureuse et compliquée, mais une période où il était là. tu ne sais pas trop quoi faire, quoi dire, t'es surprise de le revoir. t'étais pas prête à ça, tu repoussais le moment dans ta tête le plus loin possible, mécanisme de défense; déni peut-être, mais ça t'empêchais de souffrir. t'as déjà assez souffert au courant des dernières années, tu voulais te donner du répit. puis voilà, qu'il revient dans ta vie dans un détour, comme il fait à chaque fois finalement. tu as beau le repousser, il fini par revenir c'est inévitable. oui. qu'il te souffle, quelque chose que tu savais déjà finalement; mais de l'entendre de sa bouche rend la chose encore plus officielle. il n'a pas changé, il a toujours cet air mystérieux, cette aura de mystère qui plane, l'impression que rien ne l'affecte réellement que tout est possible. bendo l'intouchable. déçue ? qu'il te demande, tu continues de le fixer de tes prunelles foncés; honnêtement, est-il sérieux en te posant la question? tu n'es pas déçue, t'es contente pour lui qu'il ne soit plus derrière les barreaux, tu n'es pas déçue; non, t'étais juste pas préparer à ça. « je m'entendais pas à te voir..» que tu réponds, tu évites un peu la véritable question; mais, tu ne sais pas comment gérer ce qui se passe en ce moment c'est trop pour toi d'un coup. tu rencontres une psy, t'as des séances avec elle; vous parlez de l'agression que t'as vécue, vous parlez de tes projets, de ta vie actuelle. vous avez parlés de lui aussi, la psy le connait sans réellement le connaître. elle essaie de travailler avec toi pour ne pas que tu chevauches constamment entre ton passé et ton présent, tu pensais y arriver doucement, tranquillement, mais là de le voir ça vient chambouler un peu ton objectif. un instant ton regard dévie vers la route et les passants, t'as l'impression de n'être qu'une pure étrangère maintenant, tu ne sais pas quoi dire; outre que les questions banales qui vont nulle part. « tu ne dois pas être déçu d'avoir retrouver ta liberté...» ce n'est réellement une question que tu poses, tu connais déjà amplement la réponse. la liberté c'est ce qui le guide; bendo il ne s'attache pas à personne et il te l'a démontré à de nombreuses reprises d'ailleurs. tu ramènes ton attention sur lui, tu le dévisages et t'as tellement l'impression que son être s'est figé dans le temps, qu'il n'a pas changé du tout alors que toi, t'as changée un peu du moins t'essaies de le faire de manière positive. t'avales ta salive, tu te doutes qu'il doit être attendu ou encore attendre quelqu'un.« je vais y aller, tu dois être attendu.» que tu articules faiblement prête en rentrer aucunement prête à affronter tout ça. au moment où tu tournes vers la porte, celle-ci s'ouvre et ton mec sort croisant ton regard tout sourire. « hey, la plus belle!» il t'embrasse, sur coup tu te raidis un peu sachant pertinemment que vous n'êtes pas seuls. tu souris timidement essayant de ne pas regarder bendo, malgré le fait que tu sais qu'il te fixe. ton copain détourne les yeux et croise celui océan de l'homme, les deux se dévisagent et ton copain sourit de manière bienveillante. ça dure, ça dure, puis tu décides de faire maladroitement les présentations. « charlie, je te présente bendo, bendo voici charlie mon petit-ami.» ton petit-ami sourit et tend la main vers bendo et dans un rire il rectifie; « fiancé, pour être exact.» tu te figes, t'essaies de garder ta contenance, mais tu as juste le goût de disparaître.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
staff ◊ cute little pearl
avatar

Bendo Combes

pseudo : margaux (mags)
messages : 454
Date d'inscription : 20/11/2016
avatar + © : harvey newton haydon + avatar (BΔRJΔVEL) & cheekeyfire (gif)

âge : vingt-sept ans, bientôt vingt-huit, d'ici début mars.
job/étude : tu sors de prison. avant, t'étais un caïd, un chef de gang. trafic d'armes, de drogues, de prostitués, tu faisais dans les casses et compagnie. mais t'es tombé pour sauver la mise à un gamin de ton gang.

MessageSujet: Re: BENDO – freeze you out.   Sam 26 Nov - 22:20

je m'attendais pas à te voir.. elle te lâche. ça ne répond pas. t'en as conscience. tu comprends. elle n'est pas forcément déçue, mais surprise. t'as envie de penser. t'en as presque besoin. en même temps, tu n'étais pas censé sortir aussi tôt, en même temps, tu devrais encore croupir en prison pour quelques mois. tu ne réponds pas, t'as pas grand chose à répondre. t'as plus rien à lui dire de toute manière. t'aimerais en avoir, t'aimerais lâcher tout ce que tu ressens mais tu sais que ce n'est pas ce qu'il y a à faire, que ce n'est pas une bonne idée. tu ne dois pas. même si l'envie est là. tu ne dois pas être déçu d'avoir retrouver ta liberté... elle enchaîne. non, t'es pas déçu toi. ouais. tu lâches toi, parce que t'as pas d'autres mots; parce que t'as peur de partir dans des monologues qui n'ont pas leur place. t'as peur de trop en dire. t'as peur de trop parler, alors finalement, rien ne sort. absolument rien. tu la regardes. alma. tu la regardes, sans perdre le fil. je vais y aller, tu dois être attendu. toi attendu ? attendu par qui au juste ? il n'y a personne qui t'attend. tu vas rentrer chez toi, tu vas te mettre au lit et attendre que le sommeil ne s'empare de toi si jamais il veut bien pointer son nez ce soir. elle se retourne, sans que tu n'aie le temps de dire quoique ce soit. hey, la plus belle ! t'entends, rapidement. trop. un baiser. le coeur qui saigne. un regard. le coeur qui pleur. il t'observe, ce type, que tu ne connais pas. ce type qui touche alma. jalousie. possessivité; l'envie de bouger, l'envie d'échanger les rôles; qu'il soit le caïd, qu'il soit le leader d'un gang, un dealer, tout. qu'il soit toi pour que tu puisses devenir lui. pour que tu puisses lui convenir. charlie, je te présente bendo, bendo voici charlie mon petit-ami. elle vous présence. charlie. un prénom. tu t'en fiches. il tend sa main. il va pour parler. un rire. qui s'échappe. fiancé, pour être exact. ta main qui attrape la sienne à ce moment. tu serres. tu serre, fort. sans te retenir. tu peux pas. il s'en rend compte, du malaise. tu lâches sa main. tu le regardes plus lui. non. c'est elle que tu regardes. elle a suivi ce que tu lui as dit et putain ça fait mal. t'aurais voulu qu'elle n'en fasse rien. qu'elle reste cette italienne têtue. qu'elle soit là. avec toi. fiancé. tu répètes. simplement. il se frotte la main. t'y pas allé doucement. j'ai des choses à faire. boire. oublier. boire. trouver une nana. boire encore. trouver vénus, lui demander une fille. t'éloigner. au plus vite. le plus loin possible. le plus rapidement possible. tu recules, et tu tournes le dos; pas un au-revoir. rien. t'en as pas la force.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little nemo
avatar

Alma Malverti

pseudo : NO NAME.
messages : 45
Date d'inscription : 20/11/2016
avatar + © : jessica sikosek. (BALACLAVA)

âge : vingt-six ans.
job/étude : professeur de danse pour les tout petits + créatrice de chorégraphie pour une troupe de danse reconnue mondialement.

MessageSujet: Re: BENDO – freeze you out.   Sam 26 Nov - 22:52

combat de coq, tu observes la scène de loin. tu te pinces les lèvres et au moment où charlie annonce son "titre" à bendo, t'as le goût de disparaître. un frisson te parcourt le corps, voilà qu'il vient à le répéter et toi, tu sens ton petit coeur se tordre dans ta poitrine. t'avais prévu de lui dire, mais pas de cette façon là aussi drastique et rapidement que ça. ton amoureux est tellement heureux que tu es accepté sa demande qu'il pourrait le hurler à la terre entière, toi aussi t'es heureuse, t'es heureuse si? bendo annonce qu'il a des choses à faire, il vous tourne le dos sans te dire au revoir; tu le regardes s'éloigner dans la nuit avancée et tu viens à sourire à ton homme quand celui-ci te demande si tu veux rentrer à l'intérieur. tu jettes un dernier coup d'oeil derrière toi, il est disparu encore une fois; il semble être éloigné pour de bon. t'as soudainement plus le coeur à la fête, tu te forces; tu montres l'image de la fille heureuse et amoureuse, mais dans ton fond intérieur, ton petit coeur lui; il pleure. t'as peut-être pas l'envie à la fête, mais tu as soif par contre et ça donne l'impression à ton fiancé que tu veux t'amuser et lâcher entièrement ton fou, alors qu'au final c'est juste pour ne plus sentir cette douleur atroce. t'enchaînes les cocktails, les shoots aussi, tu danses, tu as le rire facile. tu te fais plus colleuse et ça amuse ton petit-ami qui te répète à plusieurs reprises que tu devrais arrêter ça, que t'as assez bu pour ce soir. il t'annonce aussi que vous devriez entrer bientôt, parce que lui; il bosse demain alors que toi, t'es en congé. tu t'amuses et t'as pas envie de rentrer, tu dis que tu rentreras en taxi avec l'aide d'une pote qui fait partie du groupe que vous avez rejoint au fil de la soirée. il est hésitant à te laisser, mais tu finis par le convaincre et il quitte les lieux en demandant aux autres de veiller sur toi. personne ne peut réellement veiller sur toi; personne à part lui, bendo. tu te retrouves assis à ta table, tu bois plus tranquillement; l'alcool dans ton système commence à se saturer, t'es tellement détendu, plus calme aussi. la soirée tire à sa fin, se sera bientôt le "last-call" et sans trop savoir pourquoi, tu sors ton portable et tu lui envoies un sms, il faut que tu le vois, que tu lui parles et lui expliques. tu veux pas que ça se termine comme ça, au fond de toi cacher; tu ne veux pas que ça se termine du tout en fait; mais tu le gardes pour toi. tu lui demandes de venir, il te répond en disant que t'es avec ton fiancé, tu lui réponds que non et tu lui demandes s'il viendrait en te sachant seule, il te répond que oui et tu lui renvoie un sms en disant que tu l'attends. t'as le coeur qui augmente la cadence, le rouge aux joues à cause de l'alcool que t'as consommé aussi. tu l'attends sagement, avec le doute au travers de la gorge et si jamais il ne venait pas? après tout, tu comprendrais s'il ne venait pas. t'attends, t'attends et il fini par arriver; tu te sens comme une gamine, t'essaies de garder ta contenance, pour qu'il ne voit pas que tu as abusée un peu de l'alcool, ça t'arrives tellement jamais. t'es toujours tellement droite et gracieuse normalement. « hey..» que tu souffles en te raclant la gorge , par où commencer ça se bouscule trop dans ta tête pour que tu puisses te faire une idée cohérente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
staff ◊ cute little pearl
avatar

Bendo Combes

pseudo : margaux (mags)
messages : 454
Date d'inscription : 20/11/2016
avatar + © : harvey newton haydon + avatar (BΔRJΔVEL) & cheekeyfire (gif)

âge : vingt-sept ans, bientôt vingt-huit, d'ici début mars.
job/étude : tu sors de prison. avant, t'étais un caïd, un chef de gang. trafic d'armes, de drogues, de prostitués, tu faisais dans les casses et compagnie. mais t'es tombé pour sauver la mise à un gamin de ton gang.

MessageSujet: Re: BENDO – freeze you out.   Sam 26 Nov - 23:26

tu t'en vas. rapidement. loin. tu marches vite. tu rentres finalement chez toi. t'as finalement pas envie de trouver une nana. t'as finalement pas envie de te perdre contre quelqu'un parce que tu sais que tu ne penseras qu'à une seule chose. elle. encore et toujours. encore et à jamais finalement. tu rentres chez toi. bouteille que tu ouvres, que tu déposes. et que tu laisses devant toi. tu ne la touches pas. pas à un seul moment. t'en as pas la force. tu restes sur ton canapé. les yeux qui se ferment. à peine. ton corps que tu laisses tomber, d'un côté. tu ne bouges plus. tu t'endors. enfin. tu crois. manque de sommeil et surtout besoin d'oublier. seulement, tu te réveilles assez rapidement. tu te relèves, tu bois une gorgée. tu grimaces. c'est pas ça dont t'as besoin. putain non; t'as besoin d'elle. uniquement et lorsque tu reçois son message, t'as le coeur qui bat. fort. elle est là, elle t'attend, elle est là, sans l'autre, et elle veut te voir. toi. parler. avec toi. tu doutes. tu hésites. si c'est pour te dire que tu dois arrêter de .. de quoi au juste ? tu n'as rien fait jusque là. absolument rien. t'es resté correct jusqu'à cette poignée de main. tu réponds oui. veste sur le dos. t'es déjà parti pour la rejoindre. âme faible. pourquoi t'es faible au juste ? pourquoi tu fais ça alors que tu ne cesses de la repousser. t'es pas cohérent. t'es complètement stupide. tu vas te faire du mal, pour rien. pourtant, t'es là. voiture que tu gares, ton 4x4 que tu as retrouvé. le bar. le caveau. tu entres. elle est là. tu t'avances. elle n'est pas partie. elle n'est pas non plus seule, des amies. pas de charlie en vue. elle n'a pas menti. hey.. qu'elle te souffle, pour amorcer les choses. tu la regardes. tu prends place non loin d'elle tout en demandant à une serveuse qui passe de t'amener un verre. t'en as besoin besoin. pour ne pas craquer. pour ne pas flancher. qu'est-ce que tu voulais me dire alma ? tu lui demandes. t'as pas franchement envie de savoir, mais tu ne sais pas quoi lui demander d'autre. t'as l'impression d'être bloqué dans cette situation infranchissable. observation des lieux, tu reviens sur elle. pourquoi est-ce que tu m'as demandé de revenir ? j'pense que c'est plutôt clair maintenant non ? tu rajoutes. ton coeur qui saigne à chaque mot
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little nemo
avatar

Alma Malverti

pseudo : NO NAME.
messages : 45
Date d'inscription : 20/11/2016
avatar + © : jessica sikosek. (BALACLAVA)

âge : vingt-six ans.
job/étude : professeur de danse pour les tout petits + créatrice de chorégraphie pour une troupe de danse reconnue mondialement.

MessageSujet: Re: BENDO – freeze you out.   Dim 27 Nov - 4:50

qu'est-ce que tu voulais me dire alma ? tu ne sais même pas pourquoi, tu l'as relancé de cette manière, tu ne sais même pas ce que tu veux réellement lui dire; tellement de choses et rien à la fois, tu veux juste qu'il soit là, à tes côtés dans ta vie, comme avant. un avant si lointain, si douloureux et pourtant tu le recherches encore. il observe les lieux, toi t'essaie de réfléchir pour que les mots juste franchissent tes lèvres, tu as la tête dans l'brouillard comme ton coeur. pourquoi est-ce que tu m'as demandé de revenir ? j'pense que c'est plutôt clair maintenant non ? tu te pinces les lèvres et tu réussis à articuler; « j'suis désolée...» t'es désolée, désolée de quoi? tu n'as pas à être désolée d'avoir droit au bonheur et d'avoir refais ta vie, pourtant t'es désolée qu'il l'est appris de cette façon aussi brutale. tu viens entourer ton verre déjà entamé de tes deux mains, ce verre que tu fixes comme s'il allait te donner des réponses, du courage. tu fuis le regard océan de bendo qui te scrute. « j'voulais pas.. j'aurais aimé que ça se passe autrement.» de quoi tu parles? du fait que tu sois fiancée ou du fais que tu aurais aimé que votre histoire soit différente, qu'il ait une autre fin que celle-ci. tu bois une bonne gorgée de ce liquide que tu sens plus, t'exposes une légère grimace alors que tu sers légèrement les dents; tu n'as jamais été une grande buveuse d'alcool, mais ce soir c'est ton pansement contre la douleur que tu ressens. tranquillement tes iris viennent croiser les siennes, seigneur il est toujours aussi beau c'est frustrant terriblement frustrant même. à nouveau tu ramènes ton attention sur votre environnement; les secondes s'écoulent et tu confesses; « j'suis revenue..» ta voix semble lointaine, l'une de tes mains se glisse fébrilement dans ta chevelure où tu y imposes toi-même une bataille. « pendant un mois, j'suis revenue là-bas, en espérant que tu finisses par vouloir me voir.» ouais, après la fameuse discussion que vous avez eu, contrairement à ce qu'il pourrait croire, malgré le fait que tu étais en début de fréquentation, pendant un mois complet t'es revenue à la prison à la même heure à tout les jours dans l'espoir qu'il accepte de te voir. t'arrivais pas à te raisonner. « artie me donnait des nouvelles par la bande en promettant que je ne dise rien.» artie c'est l'un des gardiens des lieux, celui qui te recevait à chaque fois et qui avait la tâche ingrate de te dire que ton caïd ne voulait pas avoir de visite. tu laisses échapper un petit rire nerveux, tes émotions se mélangent; tu as la tête qui tourne un peu. « pathétique hein?» que tu souffles, alors que tes yeux reviennent chercher les siens. pauvre petite, pauvre fille qui s'accrochait à quelque chose d'impossible. tu termines ton verre d'une trait, puis tu fais signe à la serveuse de t'en apporter un autre, c'est pas pour un de plus. bientôt la serveuse fini par revenir avec vos consommation, le silence plane et ça ne te dérange pas réellement bien que l'alcool te délit la langue plus que tu le voudrais, tes yeux se plissent et tu laisses échapper un rire alors que des doigts d'une de tes mains viennent frôler ta tempe pendant que tu reprends la parole; « t'es toujours dans ma tête, là, tout le temps...» tu t'humectes les lèvres et t'enchaînes; « ma psy dit que je dois arriver à ne pas toujours être dans mon passé et mon présent, un truc du genre...» tu te tais, puis dans un haussement d'épaules tu déclares; « malheureusement, j'pense être condamnée..» révélations, tu t'ouvres peut-être trop beaucoup trop ça changera quoi au final? paroles que tu regretteras ou pas demain avec en supplément un mal de crâne intense.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
staff ◊ cute little pearl
avatar

Bendo Combes

pseudo : margaux (mags)
messages : 454
Date d'inscription : 20/11/2016
avatar + © : harvey newton haydon + avatar (BΔRJΔVEL) & cheekeyfire (gif)

âge : vingt-sept ans, bientôt vingt-huit, d'ici début mars.
job/étude : tu sors de prison. avant, t'étais un caïd, un chef de gang. trafic d'armes, de drogues, de prostitués, tu faisais dans les casses et compagnie. mais t'es tombé pour sauver la mise à un gamin de ton gang.

MessageSujet: Re: BENDO – freeze you out.   Dim 27 Nov - 16:29

j'suis désolée... elle te lance. t'es à deux doigts de lui demander pour quoi, exactement, mais tu restes muet. qu'est-ce que tu peux lui dire, finalement, elle est désolée tandis que toi, t'es juste mal. mal de savoir qu'elle est fiancée, mal de savoir qu'elle va se mariée. mais au final, c'est mieux comme ça. parce que tu ne pourrais pas lui apporter la même chose. tu ne pourrais pas te marier, toi, faire ce genre de choses. alors, c'est mieux ainsi. j'voulais pas.. j'aurais aimé que ça se passe autrement elle n'est pas très claire dans ses mots. tu as beaucoup de mal à la suivre et tu ne sais absolument pas comment t'y prendre. alors tu es là, tu la regardes, toujours aussi muet. toi aussi, t'aurais aimé que ça se passe autrement, toi aussi, t'aurais voulu bien des choses. j'suis revenue.. pendant un mois, j'suis revenue là-bas, en espérant que tu finisses par vouloir me voir. qu'elle lâche finalement sans prévenir. le coeur qui bat. qui veut sortir de la cage thoracique devant ses mots. elle est revenue. elle ne t'a pas abandonné. elle n'a pas hésité à revenir malgré tout ce que tu as pu faire. elle est revenue et putain, ton coeur s'emballe à cette pensée. artie me donnait des nouvelles par la bande en promettant que je ne dise rien. pathétique hein? elle continue, sur sa lancée. tu ne l'interrompt pas, tu n'as rien à lui dire, finalement. tu n'as rien à ajouter. t'es simplement loin. trop. t'en sais rien. tu restes sur cette idée où elle n'a pas abandonné. je dirai plutôt tenace. t'avoue. c'est pas pathétique, parce qu'au fond, à sa place, t'aurais fait la même chose. tu l'as même fait .. à l'hôpital, tu venais tous les soirs veiller sur elle. t'étais là, à son chevet, dans l'ombre. t'es toujours dans ma tête, là, tout le temps... ma psy dit que je dois arriver à ne pas toujours être dans mon passé et mon présent, un truc du genre... malheureusement, j'pense être condamnée.. elle enchaîne, rapidement. tu tentes de garder le rythme, tu tentes de comprendre tout ce qu'elle peut te dire. c'est difficile pour toi, de garder le cap. je ne savais pas que tu allées chez une psy. tu laisses entendre. banale, après tout ce qu'elle vient de te dire. tu l'aimes ce type ? tu l'aimes ce charlie ? tu demandes, ensuite, ton regard océan dans les siens. tu pries pour qu'elle te dise non, tu pries pour qu'elle t'avoue que non, c'est faux. elle ne l'aime pas, elle fait simplement ça pour t'énerver. pour t'anéantir. c'est tout ce que tu veux entendre. condamnée à quoi exactement ? tu t'es fiancée alma, t'es passée à autre chose. tu construis ta vie et .. ton regard qui se baisse vers son ventre .. serait-il possible qu'elle soit enceinte ? est-ce que ça pourrait être une raison pour qu'elle se marie si .. rapidement. trop rapidement à ton goût. le coeur qui bat vite. si elle est enceinte ? tu prendras la fuite, tu la laisseras à sa vie, avec son fiancé. tu ne t'interposeras plus jamais. est-ce que tu es .. enceinte ? tu demandes, finalement, t'as besoin d'avoir le coeur net.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little nemo
avatar

Alma Malverti

pseudo : NO NAME.
messages : 45
Date d'inscription : 20/11/2016
avatar + © : jessica sikosek. (BALACLAVA)

âge : vingt-six ans.
job/étude : professeur de danse pour les tout petits + créatrice de chorégraphie pour une troupe de danse reconnue mondialement.

MessageSujet: Re: BENDO – freeze you out.   Dim 27 Nov - 22:15

je dirai plutôt tenacequ'il t'avoue, ouais t'es une femme tenace toi alma. tu n'as pas baissée les bras, t'as continuée à te rendre là-bas jour après jour pendant un mois complet; tu te disais que demain se serait une meilleure journée, qu'il accepterait enfin de te voir. mais, t'as compris finalement que ton souhait n'allait pas s'exaucer que tu devais passer à autre chose comme il te l'avait dit. les premiers jours suite à ta dernière visite ont été atroces, t'avais du mal à manger; tu dormais mal, ta concentration n'était pas à son meilleur, mais tu t'es vite ressaisis alors que tu voyais ton amoureux se poser de plus en plus de question à ton sujet. c'est peu de temps après ça que tu t'es mise à voir un psychologue pour qu'elle t'aide à régler ton "problème" sur le coup, tu le faisais un peu à reculons; puis t'as compris que finalement ça t'aidais de parler de tes soucis à une personne extérieure. ouais, tu te sens pas encore prête à tout dévoiler à charlie, t'es un peu honteuse de ça parce qu'il est ton fiancé maintenant et que vous êtes sensés vivre votre histoire sur une base solide loin des mensonges; tu le mérites pas ce mec là. «je ne savais pas que tu allées chez une psy.» tu te mords les lèvres, tu sens la honte te monter aux joues un peu et tu murmures un faible; « ouais..» puis voilà qu'il te pose la fameuse question; tu l'aimes ce type ? tu l'aimes ce charlie ? tu viens à croiser ses prunelles, sur le coup t'es agacée par son questionnement et tu te sens te braquer comme un pauvre animal. « bien sûr que si, j'suis fiancé.» que tu offres comme réponse, comme si le fait d'avoir la bague au doigt venait consolider l'amour que t'avais pour lui. comme si le fait d'être fiancé venait appuyé tout ça. «condamnée à quoi exactement ? tu t'es fiancée alma, t'es passée à autre chose. tu construis ta vie et ..» tu vois ce regard dévier sur ton ventre, tu ne comprends pas trop sur le coup ayant les pensées dans la brume. «est-ce que tu es .. enceinte ?» les secondes s'écoulent le temps que sa question se rende à ton cerveau, puis tu deviens soudainement les yeux ronds et tu pouffes de rire, un rire alcoolisé qui ne s'arrête plus; tu poses tes doigts contre ta bouche pour l'empêcher de sortir, ton éclat de rire; enceinte, toi? la bonne blague. tu viens à te calmer après de longues minutes, puis tu dis maladroitement; « un bébé s'est supposé être fait dans l'amour, tu vois et j'crois pas que j'suis amoureuse totalement..» tu te tais et tu poses ton index contre ta bouche en disant tout bas; « chut, tu ne dois pas lui dire d'accord..» et tu ris encore, puis tu reconnais alors cette chanson qui joue, et tu tends ta main vers bendo en disant; « viens danser avec moi!» tu fais une moue, tu gigotes sur ton fauteuil impatiente comme si tu avais soudainement un regain d'énergie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
staff ◊ cute little pearl
avatar

Bendo Combes

pseudo : margaux (mags)
messages : 454
Date d'inscription : 20/11/2016
avatar + © : harvey newton haydon + avatar (BΔRJΔVEL) & cheekeyfire (gif)

âge : vingt-sept ans, bientôt vingt-huit, d'ici début mars.
job/étude : tu sors de prison. avant, t'étais un caïd, un chef de gang. trafic d'armes, de drogues, de prostitués, tu faisais dans les casses et compagnie. mais t'es tombé pour sauver la mise à un gamin de ton gang.

MessageSujet: Re: BENDO – freeze you out.   Dim 27 Nov - 22:39

ouais.. elle lâche, d'une voix faible. un psy, tu ne pensais pas. c'est ta faute ? est-ce que t'es fautif ? tu n'en sais trop rien. tu as un doute et tu t'en veux. beaucoup. si c'est le cas. mais tu te sens responsable dans tous les cas. finalement, tu lui demandes si elle l'aime ce type, si c'est ce qu'elle attend, ce qu'elle veut. bien sûr que si, j'suis fiancé. qu'elle te lance, comme si ça voulait tout dire. comme si c'était la seule réponse à te donner. ton coeur qui ne veut pas y croire, et pourtant, elle a dit oui. et pourtant, elle va se marier avec. c'est qu'elle ressent forcément quelque chose. finalement, tu lui demandes, pour toi, elle est enceinte, il n'y a pas d'autres explications. un bébé s'est supposé être fait dans l'amour, tu vois et j'crois pas que j'suis amoureuse totalement.. chut, tu ne dois pas lui dire d'accord. qu'elle te lance. doigt contre ses lèvres. elle te perd. tu ne comprends plus rien. elle ne l'aime pas finalement ? tu comprends, petit à petit, qu'elle est pompette alma. elle a trop bu. viens danser avec moi! elle enchaîne rapidement. tu la regardes, alors qu'elle bouge déjà sur son siège. tu secoues la tête, tu lèves ta main, tu prends la sienne. docilement. doucement. je n'dirai rien à charlie si tu me suis. tu lui réponds, rapidement, sans la perdre de vue. tes sourcils que tu hausses un instant avant de te lever et de conduire son fauteuil pour l'obliger en quelques sortes à bouger. t'en as marre de ce bar, t'en as marre de l'ambiance. tu t'en fiches de tout ça et puis tu ne danses pas non plus. alors tu files, avec elle, avec une idée bien précise en tête. en moins de temps qu'il n'en faut, tu l'as installé dans ton 4x4. ton regard qui ne cesse de bouger sur elle. tu la regardes, dans l'obscurité. seuls quelques néons viennent éclairer son visage. je t'emmène quelque part. un endroit qu'elle connait. tu devrais pas, putain non, tu devrais pas, mais tu profites de la situation. tu profites de son état, tu profites, simplement. et c'est devant la plage que tu arrêtes le moteur de ton véhicule. regard dans sa direction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little nemo
avatar

Alma Malverti

pseudo : NO NAME.
messages : 45
Date d'inscription : 20/11/2016
avatar + © : jessica sikosek. (BALACLAVA)

âge : vingt-six ans.
job/étude : professeur de danse pour les tout petits + créatrice de chorégraphie pour une troupe de danse reconnue mondialement.

MessageSujet: Re: BENDO – freeze you out.   Dim 27 Nov - 23:13

doucement, il prend ta main dans la sienne; tu te radoucis un peu, ton regard qui se plonge dans le sien. je n'dirai rien à charlie si tu me suis. tu te pinces les lèvres, puis tu acquiesces doucement te laissant entraîner, alors qu'il te pousse doucement vers la sortie du bar; en moins de deux, tu te retrouves les fesses dans son 4x4. puis voilà qu'il t'annonce; je t'emmène quelque part. tu demeures les yeux rivés vers l'avant durant le trajet; la frénésie que tu ressentais tout à l'heure se dissipe et tu te te retrouves beaucoup plus calme, curieuse de savoir où il t'amène. c'est devant la plage qu'il arrête son moteur, sur le coup tu ne captes pas trop à cause de la noirceur de la nuit; mais, il faut peu de temps pour que tu comprennes alors que tu sens son regard sur toi. tu demeures un bref instant le regard rivé vers l'avant, puis tu oses enfin le regarder et tu dis; « à peine sortie de taule et déjà tu commets un kidnapping.» un petit sourire se dessine sur ton visage, tu rapportes ton attention sur l'horizon à travers le pare-brise de son véhicule, puis tu viens à avouer; « j'étais pas revenue depuis..» tu ne continues pas, les mots meurent sur tes lèvres; tu sens l'émotion t'envahir, tu sens ton regard s'embrumer un peu, mais malgré ça tu souris doucement quand même. tu ramènes ton attention sur bendo à nouveau, tu ne sais pas quoi dire exactement et tu lui témoignes; « j'ai l'impression que ça remonte à tellement longtemps tout ça..» des flashs te reviennent en tête, tu te revois assisse entre ses jambes, alors qu'il te serrait dans ces bras, alors que vous étiez dans une bulle juste lui et toi. tu soupires doucement et tu reprends sans oser le regarder; « pourquoi, tu m'as amené ici bendo..?» que tu demandes d'une voix douce, t'essaies de comprendre ce qui lui a passé par la tête; alors qu'il était le premier à dire de continuer ta vie et voilà que vous, vous retrouvez dans un élément de votre passé. c'est lui qui t'as demandé de refaire ta vie, de continuer sans lui qu'il ne valait pas la peine et il t'amène ici. « qu'est-ce que tu attends de moi?» que tu oses dire, en le regardant dans les yeux cette fois-ci. tu le sais, il n'a jamais voulu que tu l'attentes quand il était en prison; mais en t'amenant ici c'est comme s'il s'attendait à quelque chose. quelque chose que tu aurais largement pu lui offrir s'il t'en avait laissé l'opportunité, mais maintenant les choses étaient différentes complètement différentes. t'as tellement l'impression d'être figé dans le temps à le regarder comme ça, alors que vous êtes assis dans son 4x4 devant cette fameuse plage synonyme de souvenirs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
staff ◊ cute little pearl
avatar

Bendo Combes

pseudo : margaux (mags)
messages : 454
Date d'inscription : 20/11/2016
avatar + © : harvey newton haydon + avatar (BΔRJΔVEL) & cheekeyfire (gif)

âge : vingt-sept ans, bientôt vingt-huit, d'ici début mars.
job/étude : tu sors de prison. avant, t'étais un caïd, un chef de gang. trafic d'armes, de drogues, de prostitués, tu faisais dans les casses et compagnie. mais t'es tombé pour sauver la mise à un gamin de ton gang.

MessageSujet: Re: BENDO – freeze you out.   Dim 27 Nov - 23:29

à peine sortie de taule et déjà tu commets un kidnapping qu'elle te lance, avec un fin sourire sur les lèvres qui s'est dessiné quand elle s'est rendue compte où vous étiez. la plage. les débuts. l'endroit où tu l'as amené quand tu l'as sorti de l'hôpital pour la première fois. tu as choisi cet endroit sans te poser plus de questions que ça. parce que pour toi, il n'y avait pas d'autres endroits où aller. j'étais pas revenue depuis.. elle s'arrête, ne continue pas. elle pense à la même chose que toi. toi non plus, t'y es pas venu depuis un bon moment, parce que toi aussi, tu n'as pas pu venir. elle, pour ses raisons, toi pour les tiennes mais au final, vous vous retrouvez au même endroit. pourquoi, tu m'as amené ici bendo..? qu'est-ce que tu attends de moi? qu'elle lance, rapidement. elle ne comprend pas, ou ne veut pas comprendre. toi non plus, t'as pas envie de comprendre; pour une fois, t'as juste envie de vivre, de suivre ce que t'as en tête. tu ne réponds pas, tu sors du véhicule et tu viens faire el tour avant d'ouvrir sa portière. tu avances, dans l'habitacle, tu retires sa ceinture et tu viens la soulever. tu la gardes dans tes bras. parfum qui t'enivre, parfum qui te pousse, encore et toujours. le parfum d'alma, douce mélodie. je n'attends rien de toi alma. tu lui assures, même si au fond tu attends tellement d'elle. tu attends qu'elle te choisisse toi, malgré tout ce que tu as pu faire pour l'éloigner. tu attends à ce qu'elle t'accepte comme tu es. tu attends à ce qu'elle te pardonne pour le passé. tu attends à ce qu'elle s'attache et .. et tellement plus. tu recules, demi-tour, et tu files vers la plage. tu marches dans le sable, alma dans tes bras. sa crinière brune qui chatouille ton visage. tu ne souris pas même si t'en as presque envie. tu t'arrêtes non loin de l'eau, mais à distance raisonnable. elle doit être froide, par ce temps d'hiver. tu viens à la déposer devant toi. tu la serres dans tes bras, posant ses pieds par terre. ils effleurent le sol, le frôlent à peine. je t'ai amené ici parce qu'il représente beaucoup pour moi. que tu continues, en la fixant. parce que j'avais envie d'y revenir avec toi. tu enchaînes. je t'ai pas retenu.. tu avoues, en douceur. parce que tu mérites un type comme charlie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little nemo
avatar

Alma Malverti

pseudo : NO NAME.
messages : 45
Date d'inscription : 20/11/2016
avatar + © : jessica sikosek. (BALACLAVA)

âge : vingt-six ans.
job/étude : professeur de danse pour les tout petits + créatrice de chorégraphie pour une troupe de danse reconnue mondialement.

MessageSujet: Re: BENDO – freeze you out.   Dim 27 Nov - 23:54

tu t'attends à une réponse, tu t'attends à quelque chose; mais voilà qu'il sort de son véhicule pour y faire le tour et venir ouvrir la portière passagère, agilement, doucement il te prend dans ses bras. ton petit coeur augmente de cadence, cette proximité te replonge dans des sensations, des souvenirs, des émotions pas si lointain que tu tentes de camoufler comme tu le peux parce que tu n'as pas le droit. je n'attends rien de toi alma. qu'il dit pour te rassurer, pourtant t'aurais aimé qu'il te dise qu'il attendait tout de toi, qu'il te l'exprime et qu'il ne te repousse pas. il avance sur le sable, tes cheveux qui virevoltent au vent, son parfum qui t'enivre; puis bientôt, il vient à te déposer doucement devant lui alors qu'il te tient toujours fermement et il t'explique; «je t'ai amené ici parce qu'il représente beaucoup pour moi.» t'aurais envie de sourire, t'es touchée par ses mots, mais tu ne fais que l'observer alors que tes mains se sont déposés contre ces bras.«parce que j'avais envie d'y revenir avec toi.» il te fixe de ces prunelles claires, prunelles dans lesquels tu pourrais forcément te perdre, t'abandonner si tu le pouvais. «je t'ai pas retenu..» ça tu le sais et tu aurais tellement aimé qu'il le fasse, pour toi; pour lui, pour vous deux aussi. «parce que tu mérites un type comme charlie.» charlie, l'homme parfait; l'homme attentionné, amoureux; généreux, protecteur, celui te promet monts et merveilles sans te blesser. celui qui rentre le soir sans que tu es l'inquiétude de le perdre, l'opposé de bendo complètement. tu baisses les yeux, tu fronces les sourcils et tu dis d'une voix un peu plus sèche; « je t'en veux tu sais.. je t'en veux d'avoir cru savoir ce qui était bon pour moi, quand c'était toi qui était le mieux pour moi.» à nouveau, dans le regard embrumé, et tu pousses un soupir en reprenant la parole; « je sais que je ne devrais pas dire une telle chose, charlie ne mérite pas ça; il mérite quelqu'un qui l'aime entièrement, complètement, il ne mérite pas une fille qui s'est rendu pendant un mois à la prison de la ville, dans l'espoir que l'homme qui s'y trouve; veuille la revoir à nouveau.» ta voix est honteuse, tu te dégoûte toi-même finalement. tes yeux se rivent sur la fameuse bague qui orne ton doigt, symbole de promesses, d'amour et de jours heureux. « si tu avais osé briser le silence ce jour là, quand je te l'ai demandé; je serais resté, je t'aurais choisi toi. je l'ai espéré pendant ces quatre semaines où je suis venue, à tous les jours j'ai espéré que tu me le dise bendo..» tu ne réalises pas qu'en disant ça, l'une de tes mains est venue se perdre contre sa joue; « je l'espère toujours..» que tu souffles, dans un ton de voix à peine audible. l'alcool t'embrumes la raison, ou permet à ton coeur de parler librement sans gêne, tu ne sais pas trop.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
staff ◊ cute little pearl
avatar

Bendo Combes

pseudo : margaux (mags)
messages : 454
Date d'inscription : 20/11/2016
avatar + © : harvey newton haydon + avatar (BΔRJΔVEL) & cheekeyfire (gif)

âge : vingt-sept ans, bientôt vingt-huit, d'ici début mars.
job/étude : tu sors de prison. avant, t'étais un caïd, un chef de gang. trafic d'armes, de drogues, de prostitués, tu faisais dans les casses et compagnie. mais t'es tombé pour sauver la mise à un gamin de ton gang.

MessageSujet: Re: BENDO – freeze you out.   Lun 28 Nov - 19:34

elle baisse les yeux devant tes mots et tu ne peux que la regarder en attendant le verdict. elle fronce les sourcils, prête à t'affronter finalement. je t'en veux tu sais.. je t'en veux d'avoir cru savoir ce qui était bon pour moi, quand c'était toi qui était le mieux pour moi. toi ? le mieux pour elle, tu en doutes, fortement, intensément. tu le sais, au plus profond de ton être. tu le sais, que tu n'étais pas le mieux pour elle, surtout pas alors qu'elle avait cette autre possibilité qui lui déployer le tapis rouge. je sais que je ne devrais pas dire une telle chose, charlie ne mérite pas ça; il mérite quelqu'un qui l'aime entièrement, complètement, il ne mérite pas une fille qui s'est rendu pendant un mois à la prison de la ville, dans l'espoir que l'homme qui s'y trouve; veuille la revoir à nouveau la bouche bée, évidemment, parce qu'elle remet en avant qu'elle était là durant un mois à t'attendre. elle était là, durant un mois pour te voir tandis que tu broyais du noir, tandis que tu te demandais si tu allais survivre à ces mois d'enfermement. si tu avais osé briser le silence ce jour là, quand je te l'ai demandé; je serais resté, je t'aurais choisi toi. je l'ai espéré pendant ces quatre semaines où je suis venue, à tous les jours j'ai espéré que tu me le dise bendo.. sa main qui lâche ton avant-bras pour se poser contre ta joue. tu ne la perds pas du regard. tu sens son contact, contre ta joue. doux contact. que tu lui dises, que tu la voulais elle et pas une autre, t'aurais voulu l'faire, mais tu ne l'as pas fait. putain non, tu ne l'as pas fait parce qu'elle mérite tellement plus alma. tellement mieux. même si tu n'as pas le droit de choisir à sa place, tu peux au moins lui éviter de s'accrocher à toi non ? sauf que t'es là, contre elle. avec elle. sur cette plage. t'es avec elle. je l'espère toujours.. qu'elle lâche, sans attendre. le coeur qui s'arrête, tes deux pupilles au couleur de l'océan qui se bloque sur la brune. ta brune. putain. ta brune ouais. alma je.. j'pouvais pas te demander une telle chose. est-ce que tu t'rends compte qu'on savait même pas quand est-ce que j'allais sortir ? tu lui souffles, doucement. ça aurait pu être dans un an, comme dans 2 ans, c'était pas raisonnable. regarde toi .. rappelle toi pourquoi tu es comme ça, rappelle toi à cause de qui tu ne danses plus alma. toi, ta faute, cette balle qui est venue s'écraser. regarde-moi. regarde charlie. avec lui tu auras la vie que tu veux. avec moi tu n'auras rien de tout ça. avec moi tu seras en constant danger. je n'suis pas comme lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little nemo
avatar

Alma Malverti

pseudo : NO NAME.
messages : 45
Date d'inscription : 20/11/2016
avatar + © : jessica sikosek. (BALACLAVA)

âge : vingt-six ans.
job/étude : professeur de danse pour les tout petits + créatrice de chorégraphie pour une troupe de danse reconnue mondialement.

MessageSujet: Re: BENDO – freeze you out.   Mer 30 Nov - 4:31

tu demeures ta main contre sa joue, doux contact, contact naturelle; normal et impulsif. tu t'es ouverte à lui; t'as sorti ce flot de paroles, comme une grosse vague qui déferle sans juger l'ampleur des conséquences qu'elle peut créer. alma je.. j'pouvais pas te demander une telle chose. est-ce que tu t'rends compte qu'on savait même pas quand est-ce que j'allais sortir ? c'est vrai, mais tu aurais entendu sincèrement, tu aurais attendu en continuant de venir le visiter tous les jours jusqu'à sa sortie, tu l'aurais fait et cela n'aurait pas été une corvée pour toi au contraire. cependant, côté rationnel et raisonnable c'est vrai que c'est complètement dingue comme raisonnement, mais le coeur à ses raisons que la raison ignore non? c'est comme ça qu'on dit ce fameux dicton. regarde toi .. rappelle toi pourquoi tu es comme ça, rappelle toi à cause de qui tu ne danses plus alma. tu te pinces les lèvres, il t'oblige à te replonger dans cette portion douloureuse de ta vie, tu ressens un frisson te parcourir le corps; ce goût amer que tu n'avais pas eu depuis longtemps. tes yeux se baissent un instant, alors qu'il vient à reprendre la parole; . regarde-moi. regarde charlie. avec lui tu auras la vie que tu veux. avec moi tu n'auras rien de tout ça. avec moi tu seras en constant danger. je n'suis pas comme lui. tes yeux finissent par rejoindre les siens, tu ne sais pas quoi dire d'autre pour lui faire entendre raison; t'as tout dit, tu t'es ouverte littéralement le coeur et il semble toujours vouloir te garder loin de lui, t'éloigner pour te préserver des dangers potentiels. tu demeures silencieuse, à le dévisager. t'as le coeur qui se gonfle d'émotions dans ta poitrine; tu prends une petite inspiration et tu déclares; « profitons du moment d'accord...» t'as envie qu'il te prenne dans tes bras, que vous demeuriez silencieux au pire à profiter de cet instant, de ces retrouvailles tellement importantes pour toi. retrouvailles que tu attendais patiemment d'une certaine façon. combien de fois, tu t'es imaginée revenir ici à sa sortie sur cette plage de vos souvenirs tu ne comptes plus les fois, mais maintenant t'es fiancée; tu as charlie pour veiller sur toi et faire un bout de chemin, tu dois te contenter de ça. la brise caresse ta peau et fait virevolter ta chevelure; t'as soudainement une légère nausée dû à l'alcool, tu te pinces les lèvres laissant entrevoir une petite grimace et tu souffles à l'intention de bendo; « bon sang, j'aurais pas du boire autant..» tu laisses échapper un petit rire nerveux alors que ta main s'est ramener contre son bras depuis un bon moment maintenant. tu sais pertinemment que tu vas le regretter demain matin. « t'as réussi à te prendre un appartement, depuis ta sortie?» que tu demandes comme ça, ne sachant pas comment ça se passe habituellement les sorties de prison, tu te dis que s'il a besoin, tu peux l'aider. il ne te permet pas d'être dans sa vie pour ta protection, mais tu peux quand même tenter de l'aider de loin.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: BENDO – freeze you out.   

Revenir en haut Aller en bas
 

BENDO – freeze you out.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [RESOLU] Freeze avec ROM officielle 2.07
» [THEME POUR LE FORUM] Zepiii and Mr Freeze XDA Style v0.10
» [REGROUPEMENT] Le topic de mr freeze
» Chaînes HD "petite coupure" (freeze)
» [AIDE] Freeze apres install de SetCPU

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laughing Out Loud :: Biarritz, France :: Centre ville, Port Vieux :: Restaurants, bars et boîte de nuit :: Le caveau-