AccueilAccueil  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 have some fun. (anaïs)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
member ◊ cute little bubbles
avatar

Maëlle Favre

pseudo : ingame (anaïs).
messages : 544
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : sahara + ©wild heart (avatar) et cobain (signature)

âge : vingt-cinq ans.
job/étude : barmaid.

MessageSujet: have some fun. (anaïs)   Mar 22 Nov - 20:28

une nouvelle soirée de boulot s'annonçait. une nouvelle nuit de boulot même. à force de bosser dans ce genre d'endroits, maëlle, elle a prit le rythme. elle a prit l'habitude de dormir la journée et de vivre la nuit. de dormir jusqu'à pas d'heures surtout. alors c'est sans surprise qu'elle se lève vers les quinze heures aujourd'hui. sans avoir vraiment le morale. la veille, elle a revu bendo. elle lui a tout avoué. elle lui a tout dit sur ce qui lui était arrivé. tout ce qu'elle avait vécu quand il est partit et que les autres l'ont retrouvé. qu'ils lui ont fais vivre les deux pires semaines de sa vie. pourtant, d'un autre côté, elle a été simplement heureuse de retrouver bendo. de le revoir. son cœur s'est emballé en recroisant son regard après ces années.
la demoiselle marche alors tranquillement vers son lieu de travail. les mains dans les poches de sa veste. elle joue nerveusement avec son trousseau de clefs. c'est un tic qu'elle a depuis quelques années. elle se change les idées. au lieu de laisser paraître son stresse, elle le fait passer contre le trousseau. maëlle, elle se presse en apercevant la boite de nuit. la nuit est déjà tombée et elle se sentira bien plus en sécurité à l'intérieur. entouré de dizaines et de dizaines de personnes. une fois entourée de diverses personnes qui empêcheront une quelconque agression. elle souffle doucement une fois dans la boite de nuit. et sans plus réfléchir, elle se faufile derrière le bar pour rejoindre anaïs, une collègue à elle qu'elle connaît depuis quelques années. depuis son passage à paris surtout. elle lui sourit. sincèrement. elle retire sa veste qu'elle pose dans un coin. "ça va ?" elle dépose un baiser sur la joue de la demoiselle avant de laisser ses yeux parcourir la salle. y'a pas grand monde pour le moment. et ça la fait sourire. parce qu'elle n'aura pas à courir partout pour le moment. le début de soirée sera tranquille. elle s'adosse au bar pour faire face à la belle blonde. "c'est tranquille pour le moment. c'est cool." elle passe une main dans ses cheveux en souriant de plus belle. elle croise ses bras contre sa poitrine avant de servir un client qui s'approchait du bar. elle saisit le verre qu'elle remplit avant d'encaisser le prix exacte du verre. elle sourit à la personne. simple politesse. pour faire bonne figure. pour faire vendre. un sourire de façade. parce que la demoiselle, elle va mal au fond. mais elle ne le montre pas. elle ne baisse pas sa garde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little nemo
avatar

Anaïs Giacalone

messages : 142
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : Hailey Baldwin.

âge : 21 ans.
job/étude : serveuse au caveau.

MessageSujet: Re: have some fun. (anaïs)   Mar 22 Nov - 22:10

Have some fun
Anaïs & Maëlle
“We’ll never survive!” “Nonsense. You’re only saying that because no one ever has.

Ton maquillage est impeccable, tes cheveux parfaitement coiffés, tes talons suffisamment hauts, ta jupe est assez serrée pour que l'on est envie de te mater et ton sourire ment. Tu as respecté tous les codes de l’endroit. Pour attirer les clients dans la boite de nuit, les serveuses doivent maximiser leur potentiel bonasse. C'est la politique de ton manager. Le culte de la superficialité. Et c'est probablement ainsi que pense un bon nombre de patron pourris dans son genre. Tu n’écoutes pas vraiment ce que tu entends. Le brouhaha a l’air festif. À quoi bon chercher plus ? Entourée de plein de gens, tu te sens seule pourtant. La seule chose à laquelle tu rêves, c'est le joint que tu te rouleras en sortant d'ici. Et puis, de toute façon, tu ne veux pas comprendre les gens. Tu ne cherches pas à te comprendre toi-même. Ton prochain ne t’importe pas vraiment. Tu te demandes ce que tu fais là. Tu es là, par obligation, parce que tu dois bosser pour survivre, mais ton esprit est ailleurs. Tu penses à ce qui t'a fait venir dans cette ville. Sourire de façade. Sourire de circonstance. Tu te contente de prendre les commande des clients et de les transmettre aux barmaids. « Ça va? » Des lèvres qui caressent ta joue. Une chevelure blonde qui passe. Ton sourire qui devient plus authentique. Maëlle. « Ça peut aller... et toi bella? » Tu lui fais un clin d'œil. T'as beau ne pas vraiment apprécier le fait d'être ici, Maëlle, tu l'adores. Elle te fait rire. Tu la connais depuis pas mal de temps. Elle a habité à Paris pédant un moment et c'est là que vous avez fait connaissance. Tu la regardes se placer derrière le bar. « C'est tranquille pour le moment. c'est cool. » Tu hoches la tête. Tu préfères largement quand il y a peu de monde. Tu es moins surbookée. Tu as le temps de respirer. Même si bon, moins de clients ça veut forcement dire moins de pourboires... « Ouais, j'espère que ça restera comme ça longtemps. Et que pour compenser cheveux bleus passera par là. » Tu ris légèrement. Celle que tu appelles cheveux bleus est en réalité une cliente régulière de la boite qui semble avoir flashé sur toi. Avec elle, tu as le droit à des pourboires de trente euros minimum. Tu as déjà parler d'elle à Maëlle. Elle sait de quoi tu parles. Tu lui transmets les commandes que tu viens de prendre après qu'elle ait finit de servir un client. Aucune table ne s'est rempli entre temps. La boite serait-elle en train de faire faillite? Assurément pas. Le soleil s'est à peine couché. « Si ça se rempli pas, j'crois que j'aurais même le temps de parler avec une bête de beau gosse avec qui j'ai matcher sur tinder. » Regard plein de malice. Regard qui veut dire que t'y aura peut-être droit ce soir.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little bubbles
avatar

Maëlle Favre

pseudo : ingame (anaïs).
messages : 544
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : sahara + ©wild heart (avatar) et cobain (signature)

âge : vingt-cinq ans.
job/étude : barmaid.

MessageSujet: Re: have some fun. (anaïs)   Mer 23 Nov - 10:57


have some fun
anaïs&maëlle

y'a trop de choses qui se passent dans la tête de maëlle. beaucoup trop de choses. elle pense à tout en même temps. à ce qui lui est arrivé. à bendo. à ce que bendo va leur faire. au boulot. à la tenue qu'elle va devoir mettre. des choses avec plus au moins d'importance, c'est vrai. mais elle est dépassée maëlle. si elle avait le choix, elle serait certainement restée à l'appartement, dans son lit à cogiter toute la nuit. et pourtant, elle sait qu'elle soit aller bosser. alors elle se vêtit. correctement. elle ne va certainement pas aller bosser avec le sweat dans lequel elle traîne depuis qu'elle est levée. elle n'en fait pas trop non plus. parce qu'elle n'en a aucune envie. elle s'habille simplement. un chemisier et un jeans près du corps. tout ceci accompagné d'une paire de baskets. faut pas trop en demander non plus. elle va certainement marcher toute la nuit, elle ne va quand même pas souffrir toute la soirée pour gagner quelques petits centimètres dont elle n'a pas besoin. elle préfère opter pour le confort. et puis, si elle a besoin de courir, ce sera beaucoup plus simple ainsi. elle ne tarde pas à se mettre en route. parce qu'elle ne veut pas arriver en retard. le soleil est couché depuis quelques minutes seulement, alors elle sait pertinemment que pour le moment, il n'y aura pas foule. et ses soupçons se retrouvent fondés une fois dans le bâtiment.
ses yeux ne tardent pas à se poser sur anaïs. une fille qu'elle a rencontrée sur paris et qu'elle a retrouvée ici. alors elle file la saluer alors qu'elle retire les couches superflues de vêtements. enfin, sa veste quoi. elle s'adosse au bar en observe la demoiselle. elle hoche la tête sans perdre son sourire. "ouais, ça va." elle ne va pas se mettre à lui raconter ses soucis. y'en aurait pour des heures. et puis, elle n'en a même pas l'envie. elle n'a pas envie d'en parler. y'a qu'à bendo qu'elle en a vraiment parlé d'ailleurs. et elle se dit qu'elle n'aurait peut-être rien du lui dire. pourtant, elle sait qu'elle pourrait en parler à anaïs. elle sait qu'elle peut avoir confiance en elle et qu'elle n'ira pas raconter ça à qui veut l'entendre. maëlle, elle rit même en l'entendant parler de la femme aux cheveux bleus qui vient régulièrement. maëlle elle l'observe toujours quand elle discute avec anaïs. enfin, quand elle essaie de la draguer surtout. ou quand elle lui glisse quelques pourboire. ça la fait marrer. "je suis persuadée qu'elle va arriver. elle ne va pas te laisser passer la soirée sans elle quand même." elle prononce ça avec un sourire en coin. maëlle, elle ne tarde pas à remplir des verres pour répondre aux commandes que anaïs vient de lui transmettre. elle dispose les verres sur le bar sans pour autant cesser d'écouter la belle blonde dans son dos. elle sourit et lève les yeux au ciel en l'entendant. "j'comprend pas pourquoi tu vas sur ces sites. t'as même pas besoin de ça pour approcher des mecs. de beaux mecs. tu mets un décolleté, tu leur souris et hop, c'est dans la poche." anaïs, c'est une belle jeune femme, personne ne peut contredire ça. maëlle, elle voit bien comment les clients la regarde quand elle se pavane dans le bâtiment pour aller servir quelques verres. elle pourrait certainement se taper la quasi totalité des clients.



©S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little nemo
avatar

Anaïs Giacalone

messages : 142
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : Hailey Baldwin.

âge : 21 ans.
job/étude : serveuse au caveau.

MessageSujet: Re: have some fun. (anaïs)   Mer 23 Nov - 17:16

Have some fun
Anaïs & Maëlle
“We’ll never survive!” “Nonsense. You’re only saying that because no one ever has.

T'es là, le regard vide, un sourire de circonstance scotché sur tes lèvres rosées, blasée. Tu fais comme tous les autres serveurs du monde, tu ne sais pas faire autrement. Tu es parfaitement dans ton élément. Ce n'est pas comme si tu pouvais ambitionner d'exercer un autre métier. T'as joué à la petite rebelle au lycée et là, t'es en train d'en payer le prix cher. Puis tant bien même t'aurais eu un diplôme avec la courbe du chômage qui augmente, tu te serais surement retrouvée à pôle emploi. T'as pas de pistons toi. Donc tu es là, mais ton esprit est ailleurs. Tu n’es nulle part en particulier. Tu es juste une façade. Un trompe-l’œil. Un mensonge. Et même ton maquillage finira par te trahir. De toute façon, rien n’a de sens. Cette soirée est totalement insipide. Comme quoi, il ne suffit pas de servir de l'alcool pour qu’une fête soit parfaite. Tu t’ennuies, mais tu ne bâilles pas, tu souris. Maëlle débarque dans la boite. Tu souris en la voyant s'approcher. T'es lunatique, ouais. Un rien suffit à te mettre de bonne humeur, comme un rien suffit à te faire péter un cable. T'es heureuse de la voir. C'est ton amie. T'aimes bien discuter avec elle pendant ton service et même en dehors. Elle ne se prend pas trop la tête contrairement aux autres filles. D'ailleurs avec Zoey et Elyana, c'est les seules filles que tu supportes. T'es un peu garçon manqué sur les bords. T'as toujours eu l'habitude de trainer qu'avec des gars. Maëlle te demande comment tu vas. Tu lui retournes la question. « Ouais, ça va. » Qu'elle te répond toute souriante. Pourtant, tu vois bien qu'il y a un truc qui se caches derrière son sourire. Quelque chose de plus fort que la cause de ta mélancolie de tout à l'heure. « T'es sure? » Tu lui demandes. « J'veux dire... Si jamais y a un truc qui va pas, j'suis là pour t'écouter. » Tu n'as pas envie de la pousser à te raconter ses problèmes, tu veux juste lui signaler que tu es la pour l'écouter si elle a besoin. Et puis même si tu es plutôt bavarde, tu es muette comme une carpe lorsqu'il s'agit d'un secret. T'aime pas parler des gens. Surtout pas de tes amis. « Je suis persuadée qu'elle va arriver. elle ne va pas te laisser passer la soirée sans elle quand même. » Sujet plus gai que vous abordez. La fameuse nana aux cheveux bleus qui est là tous les soirs et qui te laisse des pourboires des plus généreux. Tu ris légèrement. « Mon porte monnaie et moi, on espère que tes pressentiments sont bons. » T'es pas vénale. Loin de là. C'est vrai que tu ne craches pas sur l'argent, mais ce que tu dis là, c'est juste pour rire. Il faut toujours te prendre au second degré et Maëlle a surement du le comprendre depuis le temps que tu la connais. La blonde prépare les cocktails que tu lui a demandé alors que tu lui parles d'un gars avec qui tu as matché sur tinder. Une bête de beau gosse comme tu dis. « J'comprend pas pourquoi tu vas sur ces sites. t'as même pas besoin de ça pour approcher des mecs. De beaux mecs. Tu mets un décolleté, tu leur souris et hop, c'est dans la poche. » Tu secoues la tête. « Ouais mais non... Tu vois dans la vrai vie, les mecs c'est tous des vicieux. Il t'font tous croire que tu les intéresses vraiment. » Et toi forcément à chaque coup, tu tombes dans le piège. Tous tes principes passent à la trappe. Tu t'laisses embobiner. Parce que t'es une fille. Parce que forcément, oui, tu rêves d'idéal. « Alors que sur tinder, tu sais forcément que le mec ne cherche pas de sérieux. C'est un échange de services. Ça met les filles et les gars sur un pied d'égalité t'vois? » Raisonnement absurde, certes, mais il te permet de te protéger. Ton téléphone vibre dans ta poche. Enfin, de l’action. C’est justement le mec dont il est question. Son nom s’inscrit sur ton écran. Tu souris en lisant son message, puis tu tends ton téléphone à Maëlle. « Tiens, regardes et dis moi s'il vaut pas le détour. » Tu lui laisses ton téléphone et t'en vas servir les verres qu'elle vient de disposer sur ton plateau.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little bubbles
avatar

Maëlle Favre

pseudo : ingame (anaïs).
messages : 544
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : sahara + ©wild heart (avatar) et cobain (signature)

âge : vingt-cinq ans.
job/étude : barmaid.

MessageSujet: Re: have some fun. (anaïs)   Mer 23 Nov - 19:22


have some fun
anaïs&maëlle

maëlle, elle apprécie son boulot, même si y'a des moments plus difficiles que d'autres. mais ce boulot, elle l'a choisi. elle a choisi de bosser. elle a choisi cette vie. elle a renoncé à ses études. à un avenir beaucoup plus glorieux. elle aurait passé le restant de sa vie assise dans un bureau. à râler après ses collègues. à rabaisser les autres pour essayer d'obtenir cette foutue promotion. au moins, dans le milieu des bars, elle est tranquille. surtout qu'elle s'entend à merveille avec ses collègues. surtout avec anaïs. anaïs, c'est son point de repère ici. c'est le rayon de soleil de la boite de nuit. la fille qui lui donne envie de venir ici. parce qu'elle sait qu'elle rigolera. qu'elle pensera à autre chose. parce que anaïs, elle a le don de dire tout et n'importe quoi. surtout n'importe quoi. et avec maëlle, ça a de suite collé. la retrouver ici, ça a été une sacrée surprise. une sacrée bonne surprise. c'était la cerise sur le gâteau en fait. maëlle, elle s'est débrouillée seule pour trouver ces postes. autant à paris qu'ici. elle s'est pointé avec son joli minois. avec son sourire. sa sociabilité. sa motivation. et hop. elle était engagée. mais elle sait parfaitement que ce n'est pas sa motivation qui lui a ouvert ces portes. mais elle s'en moque. elle fait comme si elle ne s'en était pas rendu compte.
arrivée à son lieu de travail, elle retrouve anaïs. et elle prend sa place, contre le bar. elle prend ses aises. clairement. et elle entend anaïs reprendre parole. lui dire que si quelque chose n'allait pas, elle pouvait lui en parler. elle ne montre rien, mais elle n'en pense pas moins. elle est surprise. parce que directement, elle s'imagine que la demoiselle a comprit qu'elle cachait quelque chose. que quelque chose n'allait pas. elle s'imagine être percée à jour. que finalement, elle ne ment pas spécialement bien. que son sourire de façade est bien trop voyant. trop peu naturel. ça l'angoisse presque. mais elle fait mine de rien en souriant toujours. "t'en fais pas, si quelque chose ne va pas, je t'en parlerai." elle ne ment pas. y'a des sujets pour lesquels elle irait voir de suite anaïs. mais d'autres où elle préfère ne rien dire. où c'est plus simple de se taire. de ne pas entrer dans les détails. de ne rien évoquer tout court surtout. un sujet bien plus gai suit. un sujet plus léger. cette fameuse cliente qui les fait tant rire. elle hoche la tête, vivement. comme pour assurer qu'elle est certaine de ce qu'elle avance. "bien sûr qu'ils sont bons. je ne me trompe pas, pas pour ça." elle la regarde en servant alors quelques verres. elle a prit l'habitude de travailler et de discuter en même temps. elle le fait toujours. à longueur de journée, enfin de nuit. elle écoute attentivement la jeune femme. et elle ne peut s'empêcher de sourire faiblement. parce qu'au fond, elle n'a pas tort. parce qu'elle a même clairement raison en fait. les gars ne veulent rarement plus que des relations d'une nuit. ou de deux. et les filles, elles espèrent, bêtement. naïvement. "ouais, j'avais pas pensé à ça. au moins tout est clair là. ça va plus vite." elle lui sourit en se tournant vers elle, jetant alors un coup d'oeil vers le téléphone qu'elle lui tendait. elle le prend en riant faiblement sous ses dires. et elle la regarde filer pour aller servir les verres. son regard chute sur l'écran et son regard se pose sur le visage d'un jeune homme. elle affiche une moue, sceptique. mais elle le détaille. minutieusement. à la recherche de la moindre imperfection. il n'est pas trop mal. c'est une certitude. et alors que anaïs s'approche de nouveau, maëlle quitte l'application. elle quitte le tout mais se retrouve simplement dans la galerie de photos. elle déteste les téléphones qu'elle ne maîtrise pas. parce qu'elle fait toujours des conneries. son regard parcourt néanmoins les photos et elle voit une photo d'un jeune homme qu'elle connait bien. trop bien même. alors ses sourcils se froncent. une photo de bendo. dans le téléphone d'anaïs. elle ne comprend pas. pas du tout. alors elle se fait des films. ça va de soit. elle les imagine ensemble. ou ayant été ensemble. et ça lui fait mal. ça lui fait mal d'imaginer bendo avec une de ses amies. c'est impensable même. quand anaïs arrive à sa hauteur, elle lui rend simplement son téléphone sans même prendre la peine de quitter la galerie de photos. elle en dit rien. elle réfléchit. elle ne sait pas quoi penser. quoi dire. alors elle se tait. c'est plus sage.



©S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little nemo
avatar

Anaïs Giacalone

messages : 142
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : Hailey Baldwin.

âge : 21 ans.
job/étude : serveuse au caveau.

MessageSujet: Re: have some fun. (anaïs)   Mer 23 Nov - 22:46

Have some fun
Anaïs & Maëlle
“We’ll never survive!” “Nonsense. You’re only saying that because no one ever has.

T'en a vu de toutes les couleurs dans ta vie. T'as connu la rue. Tu t'es mangé des coups. T'en a donné aussi. Tu sais ce que c'est les sourires de façade. Les sourires de circonstance. Tu sais les reconnaître. Et là t'a l'impression d'en voir un. Maëlle t'assure qu'elle va bien. Tu préfères quand même lui signaler que si jamais elle a besoin d'une oreille attentive, tu es là. Et avec plaisir même. « T'en fais pas, si quelque chose ne va pas, je t'en parlerai.. » Tu te contentes d'hocher la tête. Tu ne veux pas la brusquer ou quoi que ce soit. Tu veux juste la soutenir. Parce que c'est ton amie et que mine de rien, elle compte énormément pour toi. Déjà que tu n'aimes pas savoir que quelqu'un est triste. Votre qui passe automatiquement à un sujet moins lourd. Plus léger. « Bien sûr qu'ils sont bons. je ne me trompe pas, pas pour ça. » Elle prépare les quelques cocktails que tu lui as transmis tout en te parlant. Toi, tu ne sais pas faire deux choses à la fois contrairement à elle. On dit que faire deux choses à la fois est une faculté que possèdent toutes les femmes. Tu te dis que t'es pas si féminine que ça après tout. De toute façon, t'as toujours préféré les films d'action aux navets à l'eau de rose, donc ça ne te choque pas plus que ça. « Tu ne peux pas pressentir que je vais gagner au loto et que j'vais trouver l'homme de ma vie en allant empocher ma cagnotte. » Tu ris. De bon cœur. T'as toujours eu tendance à tout tourner à la rigolade. C'est dans ta nature. T'es joyeuse. Du moins quand t'es pas en phase de dépression. Mais heureusement, grace à ton traitement, ça va mieux. Tu lui parles d'un gars que tu comptes surement voir plus tard dans la soirée. Un gars que tu as rencontré sur tinder. Tinder, un réseau social que Maëlle ne cautionne pas. Toi, t'aime bien le concept. Au moins ça t'évite des désillusions et des lendemains honteux. Parce que t'as beau te persuader à la fin de chacune de tes relations que les mecs sont tous les même, tu es naïve et tu as du mal à résister à un joli minois et des tablettes de chocolat, donc tu retombes dans le pièges. Tu te laisses aller. Tu te fait berner. « Ouais, j'avais pas pensé à ça. au moins tout est clair là. Ça va plus vite. » Tu hausses les épaules. C'est exactement ça. « Puis au moins j'me fais pas prendre pour une conne. » En parlant du loup, ton fameux match vient de t'envoyer un message. Tu laisses ton portable à Maëlle pour qu'elle le voit et tu pars servir les quelques commandes qu'elle a preparer. Sourire aux lèvre. C'est toujours plus agréable une serveuse souriante. Tu reviens peu de temps après vers Maëlle avec d'autres commande que tu lui tends. « Alors tu l'trouves comment Théo? » Tu t'empares de ton téléphone que tu reranges dans ta poche. Sauf qu'elle à l'air tendue Maëlle. Plus que lorsque tu l'as quitté. Beaucoup plus. Tes soupçons de tout à l'heure étaient peut-être vraiment sensés. « Hey Maëlle. Qu'est-ce qui se passe? Tu te sens pas bien? Tu veux que je te remplaces le temps que tu prennes une petite pause? » Tu proposes.

Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little bubbles
avatar

Maëlle Favre

pseudo : ingame (anaïs).
messages : 544
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : sahara + ©wild heart (avatar) et cobain (signature)

âge : vingt-cinq ans.
job/étude : barmaid.

MessageSujet: Re: have some fun. (anaïs)   Jeu 24 Nov - 14:37


have some fun
anaïs&maëlle

maëlle, elle n'a rien contre les sites de rencontres. la preuve étant qu'elle se trouve également sur l'un d'entre eux. pour rigoler, au début. et puis, finalement, elle aime bien. même si elle discute plus qu'autre chose. parce qu'elle n'a pas spécialement confiance en ce genre de sites pour autant. et la majorité des personnes avec qui elle parle sont des gars qui ne semblent pas avoir parlé à une fille depuis des années, ou avoir des méthodes d'approches assez particulières. ça la fait marrer. ou ça lui fait peur. selon les cas. elle répond. ou non. de toute manière, maëlle sait très bien qu'elle ne trouvera jamais rien de sérieux sur ces sites, surtout pas avec les gars de son âge. la plupart des gars de son âge, de leurs âges, ne veulent rien de sérieux. enchaîner les filles, voilà tout. maëlle, elle ne juge pas. elle ne juge que rarement sur ce genre de choses. mais pour elle, ça cache quelque chose. un quelconque mal être. une relation passée qui a bien merdé. quelque chose du genre. alors parfois, elle essaie simplement de deviner. elle se plante tout le temps. mais aujourd'hui, elle affirme que son instinct est le bon. même elle, elle a du mal à y croire. elle prédit que cette femme va débarquer. dans la soirée. et donne le pourboire habituel à anaïs. elle rit faiblement en l'entendant reprendre parole. "pour ça, va voir madame irma. elle lira ton avenir dans sa boule de cristal trouvée dans le marché du coin. perso, j'peux te dire que si tu veux devenir riche, t'as pas besoin de jouer au loto, maries juste toi avec le vieux riche du coin." elle hausse les épaules comme s'il s'agissait d'une évidence même si du dégoût apparaît sur son visage. maëlle, elle balance souvent ça comme accès à la fortune. mais elle ne le ferait jamais. sortir avec un vieux. qui pourrait être son père. pire, son grand-père, ça la répugne. même pour des centaines de milliers d'euros, elle ne le ferait pas. (26) la jeune femme regarde son amie de temps en temps avec un petit sourire. anaïs, elle arrive toujours à la faire sourire sincèrement. parce qu'elle est joyeuse, du moins à chaque fois qu'elle la voit. "t'attend trop d'eux. du moins, t'attendais trop d'eux. n'attend rien d'eux, c'est toujours mieux comme ça." ça paraît simple comme ça. mais maëlle sait très bien que c'est loin de l'être. elle donne des conseils qu'elle ne tient même pas. ou très peu.
anaïs, elle file. elle va servir les quelques verres en lui laissant on portable pour lui montrer le fameux garçon. alors maëlle, elle l'observe. pas trop mal. mais il ne retient pas spécialement son attention. ce qui attire son attention, c'est le visage de bendo dans la galerie de ses photos une fois l'application quittée. bendo et anaïs. anaïs et bendo. dans sa tête, tout se mélange. elle part dans tous les sens. elle les imagine avoir été ensemble. avoir une relation particulière au moins. elle fronce les sourcils. elle est perdue. tout simplement. elle ne sait pas quoi penser. anaïs revient. et reprend son téléphone sans y prêter attention. elle tire la gueule désormais. alors elle prend les nouvelles commandes et s'y atèle. sans prêter attention à anaïs dans son dos. elle l'écoute. d'une seule oreille. "théo ? ah, euh ... ça va, il est pas trop mal." elle hésite à enchaîner de suite. à lui poser des questions sur bendo. parce qu'elle doit le connaître. forcément. elle n'aurait pas sa photo sur son téléphone si elle ne le connaissait pas. elle l'a reconnu. elle est certaine qu'il s'agisse bel et bien de lui. "non, non c'est bon. j'vais bien, t'en fais pas." elle la rassure. et pourtant, sa voix est bien moins agréable que précédemment. ça a jeté un froid cette découverte dont anaïs n'est même pas au courant. "t'as rencontré d'autres gars ici ?" elle demande. peut-être que ça lui permettra de comprendre.



©S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little nemo
avatar

Anaïs Giacalone

messages : 142
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : Hailey Baldwin.

âge : 21 ans.
job/étude : serveuse au caveau.

MessageSujet: Re: have some fun. (anaïs)   Jeu 24 Nov - 17:01

Have some fun
Anaïs & Maëlle
“We’ll never survive!” “Nonsense. You’re only saying that because no one ever has.

« Pour ça, va voir madame irma. Elle lira ton avenir dans sa boule de cristal trouvée dans le marché du coin. Perso, j'peux te dire que si tu veux devenir riche, t'as pas besoin de jouer au loto, maries juste toi avec le vieux riche du coin. » Tu secoues la tête. Tu préfères largement jouer au loto. L'idée qu'elle vient d'émettre te répugne. Et elle semble la dégouter tout autant vu la gueule qu'elle tire.« Ça ira, j'le laisse aux michtos. » Tu lâches un peu aigrement. C'est pas contre Maëlle. Tu sais qu'elle rigole. C'est juste que ça t'fais penser à Leda. Ta génitrice. Pas ta mère. Parce qu'elle t'a jamais assumé. Elle n'a pas voulu l'être. Elle s'est marié pour avoir les papiers. Pour pas s'faire expulser dans son pays de merde. L'Albanie. Et surement pour le fric. Pour se faire entretenir. T'es pas une michto. « T'sais j'respecte plus les nanas qui font les trottoirs que les chercheuses d'or. C'est des vicieuses. » Clairement. T'es trop fière pour dépendre de quelqu'un. Tu préférais te prostituer. Même si c'est extrême et que tu perdrais en dignité. Ton ego te le pardonnerait plus facilement que si tu devais tout à quelqu'un. T'es pas comme Leda. Non, t'es pas comme elle. T'as pas hérité de ses gênes de la cupidité et de la compromission. Et heureusement. Tu attends sagement que Maëlle finisse de préparer les boissons et tu lui parles de tes plans de fins de soirée. Vous débattez sur le fameux site de rencontre qui a révolutionné le concept du coup d'un soir, puis le sujet dévie sur les mecs et leur perfidie. Leurs promesses, leurs belles paroles... tous ces mensonges qu'ils sortent aux femmes pour profiter de la seule et unique chose qui les intéressent, c'est à dire leur corps. Puis toi, fleur bleue, comme tu l'es, tu as du mal à te protégée, à rejeter les gens, alors tu te laisse enjôler par la première imitation de gentleman qui te passe sous le nez. « T'attend trop d'eux. Du moins, t'attendais trop d'eux. N'attend rien d'eux, c'est toujours mieux comme ça. » Elle a raison Maëlle. À 100%. Peut-être même plus. T'aimerais bien toi. T'aimerais bien pouvoir figé ton cœur. T'aimerais bien empêcher ton esprit de rêver à un idéal. Idéal qui semble trop éloigné. Mais c'est plus fort que toi. T'es une fille. T'as un cœur qui ne demande qu'à battre pour quelqu'un. Et quelque part t'es toujours cette gamine qui rêve que son prince charmant vienne la chercher sur son cheval blanc. Sauf que toi, tu tombes juste sur des antihéros qui n'ont rien à t'offrir. Ou au mieux sur des mecs plutôt sympas mais qui t'ennuient. « J'suis une éternelle romantique, que veux-tu? » Tu hausses les épaules. Avec le temps, t'as fini par t'y faire. Puis surtout, tu ne perds pas espoir. Les commandes prêtes, tu pars les servir en laissant à Maëlle ton téléphone, histoire qu'elle te dise ce qu'elle pense de ton “date”. Tu reviens vers elle après avoir prit quelques autres commandes, mais elle te semble un peu perplexe. « Théo ? Ah, euh ... ça va, il est pas trop mal. » Tu hausses un sourcil. Toi tu le trouves canon.« J'trouve qu'il a un petit air de Nathan dans les frères scott. » Un tout petit, hein. Et encore, c'est surement parce qu'il fait du basket. Leur seul point commun avec les tablettes de chocolat. Tablette auxquelles tu as hâte de gouter. « Non, non c'est bon. J'vais bien, t'en fais pas. » Tu hoches la tête. Tu ne vas pas t'obstiner plus que cela. C'est la deuxième fois de la soirée que tu lui poses la question. T'as pas envie d'être relou. Elle a surement pas envie d'en parler. « T'as rencontré d'autres gars ici ? » Elle te demande. Surement pour changer de sujet. «Bah y a eu le rabatteur là, mais il s'est bien foutu d'ma gueule. » Tu lui as déjà parler de ton semblant d'histoire avec Nino. T'as pas envie de dire son prénom, parce que tu lui en veux. Tu n'as pas eu le temps de t'attacher, mais tu lui as fait confiance parce qu'il t'a fait croire qu'il était différent. Il t'as prise pour une poupée. Il avait une autre nana à côté, qu'il prenait pour un jouet aussi. Un beau parleur parmi tant d'autre. Un prénom de plus à ajouter dans la liste de tes échecs. Rien d'autre à ajouter. Enfin, y a bien l'un de tes exs sur Paris qui like compulsivement tous tes statuts et tes photos. Mais ta règles d'or c'est de ne jamais te remettre avec un ex, donc il ne compte pas.« Et toi jolie Maëlle? Est-ce que quelqu'un a réussi à atteindre ton petit cœur? »
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little bubbles
avatar

Maëlle Favre

pseudo : ingame (anaïs).
messages : 544
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : sahara + ©wild heart (avatar) et cobain (signature)

âge : vingt-cinq ans.
job/étude : barmaid.

MessageSujet: Re: have some fun. (anaïs)   Jeu 24 Nov - 22:31


have some fun
anaïs&maëlle

maëlle, elle voit bien que l'idée répugne aussi anaïs. et elle comprend totalement. ça la fait marrer. intérieurement, évidement. parce qu'au moins, elles se comprennent aussi là-dessus. "oh que ouais. laisses les leur. et mieux vaut devenir pauvre que de faire ça. c'est horrible ça." la jeune femme, elle refuserait toute relation avec un homme aussi âgé. parce que l'idée même la répugne. ça la ferait grimacer à n'importe quelle occasion. dans n'importe quel état. sobre ou ivre. joyeuse ou au bout du rouleau. maëlle, elle se respecte trop pour faire ça de toute manière. elle est trop fière, indépendante, pour se laisser entretenir par quelqu'un. elle ne l'a jamais fais. et ne le fera jamais. même l'aide de ses parents, elle l'a refusé une fois qu'elle a commencé à bosser. une fois qu'elle a commencé à travailler. à bosser comme barmaid ou serveuse. une fois qu'elle a renoncé à ses études en fait. maëlle, elle hoche la tête sous les paroles d'anaïs. elle la comprend totalement. elle ne peut qu'approuver ses dires. "je suis totalement d'accord. ces filles cherchent par tous les moyens à avoir ce qu'elles veulent. les filles sur les trottoirs ont des limites quand même. y'en a une qui ne se respecte simplement pas et l'autre qui en plus de ne pas se respecter n'a aucun sens moral." la prostitution, ça s'est développé. ça choque moins qu'avant, bien que cela reste interdit sur le sol français. pourtant, ces pratiques encore plus douteuses, ne sont en rien interdites. maëlle, ça la choque bien plus. parce que c'est s'amuser avec les sentiments des personnes. jouer avec leur naïveté. tout ça dans un but financier. avec anaïs, c'est souvent comme ça. elles partent d'un sujet banal et elles partent loin. trop loin. dans la tête de maëlle, ça se termine souvent en débat sur la société actuelle. elles refont le monde souvent. après avoir refait les clients de la boite de nuit. ça les amuse. ça les occupe aussi surtout. quand elles s'ennuient. entre deux verres. et puis, ça les fait marrer surtout. ça détend l'atmosphère quand elles commencent à être agacées par les clients un peu trop lourds. un peu trop ivres aussi d'ailleurs. quand tout le monde autour d'eux commence à leur peser sur le système. elles se retrouvent et discutent simplement. "c'est mignon." elle lui sourit faiblement en prononçant ces paroles. une éternelle romantique. il en faut bien. et évidement, on en trouve principalement chez les femmes. parce que c'est celles qui en attendent toujours beaucoup. qui ont regardé bien trop de films abordant ce thème. qui ont pleurés des litres et des litres de larmes devant ce genre de films en comparant leur vie à celle de l’héroïne. leurs relations amoureuses et celle de cette gamine de dix-sept ans beaucoup plus épanouie. le portable de anaïs entre ses doigts, son regard passe sur ce fameux théo. avant de tomber sur bendo. beaucoup plus attrayant à son goût. mais sa photo n'a rien à faire dans le portable d'anaïs. ça la contrarie. ça l'énerve de penser au fait que bendo et anaïs aient pu vivre quelque chose ensemble. la simple idée qu'une amie à elle ai connu bendo autrement que de nom ou de vue. ou plus que amicalement. "euh ... ouais, vite fais." elle reste vague. parce que l'image de ce théo a déjà quitté son esprit. elle enchaîne. elle enchaîne avec sa question. et la réponse ne se fait pas attendre. nino. mais pas bendo. nino, c'est ce gars qui bosse avec eux. ce gars avec trois poils au menton qui la fait bien marrer. mais qu'elle garde à distance. "personne d'autre ? il s'est passé quoi avec nino exactement ?" elle doit simplement savoir si elle doit botter les fesses de ce gosse en partant ou si elle peut l'ignorer comme à son habitude. maëlle, elle connait le gros de l'histoire, mais elle ne connaît pas les détails. elle lui retourne la question. elle se met presque à rire maëlle. parce qu'elle n'a eu aucune réelle relation depuis un moment. depuis bendo en fait. y'a eu quelques gars de passage. rien de plus. elle ne cherchait rien de plus. eux non plus. "non. personne depuis bien longtemps. au moins, je ne me retrouve pas à pleurer le soir en pensant à ça." non, elle a d'autres préoccupations maëlle. elle pleure le soir. mais pour d'autres raisons. pour des raisons bien plus sérieuses.


©S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little nemo
avatar

Anaïs Giacalone

messages : 142
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : Hailey Baldwin.

âge : 21 ans.
job/étude : serveuse au caveau.

MessageSujet: Re: have some fun. (anaïs)   Ven 25 Nov - 13:00

Have some fun
Anaïs & Maëlle
“We’ll never survive!” “Nonsense. You’re only saying that because no one ever has.

« oh que ouais. laisses les leur. et mieux vaut devenir pauvre que de faire ça. c'est horrible ça. je suis totalement d'accord. ces filles cherchent par tous les moyens à avoir ce qu'elles veulent. les filles sur les trottoirs ont des limites quand même. y'en a une qui ne se respecte simplement pas et l'autre qui en plus de ne pas se respecter n'a aucun sens moral. » C'est toujours comme ça que se terminent les discussions entre Maëlle et toi. Au début, vous abordez un sujet tout simple puis vous finissez par dérailler à débattre de sujets existentiels, limite philosophique. Il ne manquerait plus que vous vous mettiez à la métaphysique. Quoi que vous avez déjà parler de religion, donc ça risque d'arriver. Ce qui est bien, c'est que vous êtes toujours sur la même longueur d'onde. T'as carrément l'impression qu'elle te vole les mots de la bouche. « Mais laisse... Une fois quand j'étais gamine j'ai piqué un chocolat à l'épicerie, j'ai pas dormi pendant une semaine tellement je culpabilisais. J'me demande comment elles font elles. » Pour être aussi dénuée de toute morale. De toute conscience. Quand tu dis ça, tu penses surtout à Leda. Sauf que tu ne le dis pas. Parce que bien qu'elle ne t'ai pas éduqué, tu ne vas pas te vanter du fait que ta génitrice était une gold digger, une putain qui au lieu de se compromettre pour l'argent s'est compromise pour les papiers. « c'est mignon. » Tu lui fais des yeux de biches et une petite moue toute mignonne lorsqu'elle te dit ça. Histoire d'être en adéquation avec ce qu'elle dit ça. « Anaïs. 21 ans. Serveuse. Dernière gosse à ne pas désespérer de l'amour. » Tu dis ça de manière théâtrale. T'en rigole, mais au final c'est vrai. « J'ferais bien le sujet inédit d'une émission pourri d'NRJ12. » Tu pouffes. C'est limite insultant envers toi même ce que tu viens de dire. Tu ne les regardes même pas ces émissions. M'fin il t'arrive de regarder quelques uns de leurs extraits les plus ridicules que tes amis partagent sur les réseaux sociaux, genre la nana qui n'arrive pas à concevoir qu'il n'y a qu'une seule lune, mais rien de plus. Tu sers quelques clients. Tu prends quelques commandes. Toujours le sourire aux lèvres. Sourire, bien moins sincère que celui que tu adresses à Maëlle lorsque tu lui parle. Elle, c'est ta pote. Eux, tu ne les connais pas. Tu ne sais même pas pourquoi les codes de vie en société veulent que tu sois obligée d'être aimable avec eux. Tu retourne vers Maëlle en lui demandant comment elle a trouvé ton parti de la soirée. Pas trop mal... C'est tout? Toi, tu lui trouve un air de James Laffery. « euh ... ouais, vite fais. » Tu hausses les épaules. « Tant mieux qu'on ne s'accorde pas sur ça. Le meilleur combo pour une amitié réussi c'est les mêmes gouts pour l'alcool et des gouts différents pour les mecs. » Tu souris. Tu le penses sérieusement en plus. « T'es branchée vodka toi, non? » Tu lui demandes pour t'assurer que la règle est applicable sur vous deux. Sauf que Maëlle, contrairement à toi, elle tire la gueule là. T'aimerais bien savoir pourquoi. Tu lui proposes même de la remplacer le temps qu'elle reprenne ses esprits. Mais elle dément tout malaise. Elle change de sujet et te parle des mecs que tu as rencontré à Biarritz. Tu n'as pas vraiment eu le temps d'avoir grand monde. Tu n'es là que depuis deux semaines et demi. « personne d'autre ? il s'est passé quoi avec nino exactement ? » Tu grimaces. T'as pas vraiment envie de parler de lui. C'est un beau salaud. Le pire c'est que même si tu lui en veux, c'est toi que tu blâmes le plus dans cette histoire. Fallait te méfier de lui. C'était trop prévisible. « Non, personne. Sinon avec Nino, y a rien eu d'exceptionnel, tu sais. On est sortit ensemble, ça a même pas duré une semaine. Il avait quelqu'un d'autre à côté et il nous trompait toutes les deux avec d'autres filles. » Homme à femmes. « Je m'en fou un peu, j'ai pas souffert en soi, mais j'ai vraiment mal pris le fait qu'il m'ait prise pour une poupée... m'fin qu'il prenne toutes les filles pour des bouts de viande. » T'façon, les gars c'est tous les même. C'est juste que Nino, il pousse la barre de la polygamie un peu trop haut. « Non. Personne depuis bien longtemps. Au moins, je ne me retrouve pas à pleurer le soir en pensant à ça. » Qu'elle te répond lorsque tu lui demandes si elle a quelqu'un dans ta vie. Tu trouves ça étonnant et t'hésites pas à lui dire. « Pourtant t'es une très belle femme, j'suis sure que t'as un tas de mecs à tes pieds. Je pense que tu devrais en profiter en attendant le bon. » C'est ce que tu fais toi. Tu profites de ta jeunesse. T'es une cendrillon 2.0. Au lieu d'attendre sagement le prince charmant, tu t'amuses. T'es plus vierge depuis longtemps contrairement aux princesses des contes de fées, donc... Tu enchaines les chagrins, certes. Mais, au moins, t'auras des histoires à raconter.
Made by Neon Demon


Dernière édition par Anaïs Giacalone le Sam 26 Nov - 18:53, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little bubbles
avatar

Maëlle Favre

pseudo : ingame (anaïs).
messages : 544
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : sahara + ©wild heart (avatar) et cobain (signature)

âge : vingt-cinq ans.
job/étude : barmaid.

MessageSujet: Re: have some fun. (anaïs)   Sam 26 Nov - 12:55


have some fun
anaïs&maëlle

maëlle, c'est ça qu'elle aime avec anaïs. c'est qu'elles peuvent parler de tout et de rien. de banalités qui finiront par se transformer en un quelconque débat à la limite du juridique ou du philosophique. c'est toujours comme ça. mais c'est plaisant de pouvoir débattre de tout et de rien. de pouvoir partager toutes ses idées. avec anaïs, c'est ça. elles disent ce qu'elles pensent. et bien souvent leurs idées se rejoignent. elles partagent le même point de vue sur pas mal de sujets. plus ou moins sérieux. ça lui fait plaisir d'avoir trouvé une autre personne avec qui partager son point de vue. avec qui débattre pendant des heures et des heures sur divers sujets. en ce moment, c'est sur ces filles sans aucun sens moral. et elles se retrouvent encore une fois d'accord. ces filles sont des filles prêtent à tout. vraiment à tout pour atteindre leur but. sans aucun scrupules. elles battent à plate couture les prostituées à ce niveau là d'ailleurs. puisqu'elles n'ont aucune limite. "ces filles, je suis persuadées qu'elles dorment sans aucun souci. c'est ça le pire. j'espère qu'elles regrettent au moins un minimum quand elles ont eu ce qu'elles voulaient. quand le pauvre gars est décédé." maëlle, elle ne les comprend pas. vraiment pas. parce qu'à leur place, elle finirait indéniablement par s'attacher à la personne. à force de vivre avec lui. à force de jouer un rôle, elle se ferait prendre à son propre jeu. de toute manière, maëlle ne fera jamais partie de ces filles vénales. parce que l'argent n'a jamais été une priorité pour elle. elle se contente simplement de ce qui la garde à flot. de ce qui lui permet de terminer son mois tranquillement. elle ne comprend même pas comment on peut s'intéresser à l'argent d'une personne sans s'intéresser à la personne qui le possède. ça la dépasse. littéralement. (26)
anaïs, elle enchaîne en lui apprenant qu'elle est une grande romantique. tout ça sur un ton théâtrale. ça la fait sourire maëlle. parce qu'elle trouve ça mignon. chose qu'elle ne tarde pas à lui dire. c'est beau. tout simplement. maëlle, elle finit par se marrer quelque peu en l'entendant poursuivre. un sujet inédit sur nrj 12, elle l'imagine très bien là-dedans. "je témoignerai dans cette émission pour confirmer que tu es bel et bien une fille romantique. mais j'suis persuadée que ce sujet a déjà été diffusé quelque part. c'est obligé. genre, michel, trente-deux ans, romantique, croit au grand amour et refuse de quitter le domicile de ses parents par peur de se retrouver seul." maëlle, elle a honte de le dire, mais certaines de ces émissions retiennent son attention. quand elle s'ennuie. quand elle veut décompresser. quand elle veut rire devant une quelconque connerie. et bien, elle sait quelle chaîne mettre. et le sujet s'enchaîne sur le fameux gars avec qui elle compte discuter ce soir. si elle en a le temps. ce gars à qui elle trouve un air de james lafferty. chose que maëlle ne peut même pas confirmer puisque son visage a été remplacé par celui de bendo. elle se creuse la tête pour savoir. parce qu'il doit y avoir une autre explication. alors elle écoute anaïs lui dire que ça tombe bien que leur style de gars ne soit pas le même. elle se retient de lui balancer quelque chose à propos de bendo. mais elle ne peut pas lui en parler. parce que des questions s'en suivront. et elle n'a même pas l'envie d'en parler pour le moment. elle préfère laisser anaïs le faire d'elle-même. si elle a fréquenté bendo, elle finira bien par lui en parler. "ouais, j'suis branchée vodka. enfin les cocktails surtout. et toi, c'est quoi déjà ?" elle lui retourne tout de même la question. elle ne va pas couper court à la conversation parce que quelque chose l'a contrarié. elle a passé l'âge de bouder pour si peu. mais elle tire cependant la gueule. elle montre clairement que quelque chose ne va pas. mais elle ne rentre pas les détails. elle refuse de se faire remplacer aussi. parce que ça ne changerait strictement rien. la demoiselle, elle remplit les quelques verres qui viennent d'être commandés en silence.
maëlle, elle enchaîne avec une questions sur les conquêtes d'anaïs à biarritz. elle lui assure qu'il n'y a que nino. mais maëlle, elle en vient à penser qu'elle lui ment. qu'elle ne lui parle volontairement pas de bendo. ça la contrarie un peu plus en fait. mais elle demande ce qu'il s'est passé avec nino. avec ce gosse à qui elle ne parle même pas spécialement. elle se contente de lui dire bonjour et de lui parler quand elle n'a pas d'autres choix. en soit, elle n'a rien contre lui. mais elle ne le sent pas. et puis, il la fait un peu trop marrer. à jouer les pseudos badboy. pour elle, ce n'est qu'un gars pommé qui n'a rien trouvé de mieux comme boulot que rabatteur pour le caveau. et qui joue de ce statut pour se trouver des conquêtes. elle écoute attentivement la réponse de la jeune femme. il jouait sur deux tableaux. rien que ça. "ah ouais ... il faisait double jeu. encore, t'as eu de la chance de t'en rendre compte à temps. certaines filles restent des mois, des années même avec des gars qui ont d'autres copines. et le principal, c'est que tu ne te sois pas attachée à lui. il ne le mérite même pas en fait." elle ne mâche pas ses mots. mais elle dit ce qu'elle pense. les gars comme ça ne mérite en rien que des filles bien, comme anaïs, s'attachent à eux. qu'elles leur donne un peu trop de considération. elles ne méritent simplement pas d'être blessée par des gars qui ne savent simplement pas se contenter d'une seule et unique copine. maëlle, elle a eu de la chance avec ça, jamais ce genre de situation ne lui est jamais arrivé. maëlle, elle hausse les épaules sous la réplique de anaïs. des tas de gars à ses pieds ? elle n'y prête même pas attention. parce que sa solitude est le cadet de ses soucis. parce que les gars, elle préfère ne pas y penser pour le moment. de toute manière, c'est loin d'être une bonne idée de se rajouter de quelconques problèmes. "merci. et ouais, je verrais bien de toute manière." le regarde de maëlle finit par se poser sur une nouvelle arrivante. une cliente aux cheveux bleus. alors un sourire prend place sur ses lèvres. "ta chère madame au cheveux bleus bien d'arriver."



©S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little nemo
avatar

Anaïs Giacalone

messages : 142
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : Hailey Baldwin.

âge : 21 ans.
job/étude : serveuse au caveau.

MessageSujet: Re: have some fun. (anaïs)   Sam 26 Nov - 20:17

Have some fun
Anaïs & Maëlle
“We’ll never survive!” “Nonsense. You’re only saying that because no one ever has.

Maëlle et toi vous passez d'un sujet à un autre avec une fluidité impressionnante. Vous n'avez même pas besoin de transition. On s'croirez sur le plateau du grand journal ou d'on est pas couché. Vous touchez à tout. Politique, art, société, parfois même à la philosophie. Vous vous retrouverez à parler de métaphysique, ça ne te surprendrait même pas. « ces filles, je suis persuadées qu'elles dorment sans aucun souci. c'est ça le pire. j'espère qu'elles regrettent au moins un minimum quand elles ont eu ce qu'elles voulaient. quand le pauvre gars est décédé. » Tu fronces les sourcils en triturant tes doigts. « J'sais même pas. Elles ont pas d'conscience je crois. » Toi dans ta tête, lorsqu'on parle de chercheuse d'or, tu penses tout de suite à Leda et tu es envahit d'une animosité sans pareil. Et t'es sur qu'elle a pas de conscience. Pas de scrupule. Tu ne la connais pas, mais t'es convaincue que c'est inhumain d'abandonner un bébé. Même dans le règne animal, les mères n'abandonnent jamais leur petits. Leda, elle est pire qu'un animal à tes yeux, c'est un monstre. Un monstre vénal, dénué de toute compassion. Comme prévu, ce sujet ne reste pas sur le tapis bien longtemps. « je témoignerai dans cette émission pour confirmer que tu es bel et bien une fille romantique. mais j'suis persuadée que ce sujet a déjà été diffusé quelque part. c'est obligé. genre, michel, trente-deux ans, romantique, croit au grand amour et refuse de quitter le domicile de ses parents par peur de se retrouver seul. » Votre aptitude à sauter du coq à l'âne vous amène à parler d'émissions pourries dont tu ne préfères pas t'approcher. Ce genre de truc ça peut abrutir totalement une personne. Tu plisses les yeux et prend un air taquin. « Allez avoue que tu regardes ce genre de conneries ! Ça sent le déjà vu ça. » Tu ris. Qui aime bien châtie bien comme on dit. Tu fais un aller retour entre le bar et les tables pour servir quelques clients et pour prendre les commandes des tables dont tu es chargée qui se sont remplies. Tu laisses ton portable à la blonde entre temps, parce que tu veux lui montrer ton plan cul. Tu reviens. Elle à l'air de ne pas le trouver aussi beau gosse que toi tu l'trouves. Au fond, c'est une bonne chose que vous n'ayez pas les mêmes gouts en mec. T'es même sure que le secret d'une bonne amitié c'est d'avoir les mêmes goûts en alcool et des gouts différents en mecs. « ouais, j'suis branchée vodka. enfin les cocktails surtout. et toi, c'est quoi déjà ? » Toi les cocktails, c'est pas ton truc, t'aime pas diluer. T'aimes l'alcool brut. T'aimes que ça te brule la gorge. Quoi que avec le temps t'as fini par t'habituer au gout et à ne même plus grimacer en l'avalant. « J'suis plus vodka pur. J'aime pas les artifices, j'prefere le gout authentique. Mais vu que t'aime les cocktails à base de vodka on peut dire qu'on a les mêmes gouts en alcool à 50%. » Tu fais des maths maintenant Anaïs? Sérieusement. Toi qui au lycée rattrapais tes heures de sommeil pendant ce cours. Elle te pose des questions sur les mecs. Quand deux filles qui parlent, ce sujet est forcement abordé. À Biarritz, t'as fréquenté personne, à part Nino. Et il a bien profité de ta candeur pour te faire marcher cet enffoiré. ouais ... il faisait double jeu. encore, t'as eu de la chance de t'en rendre compte à temps. certaines filles restent des mois, des années même avec des gars qui ont d'autres copines. et le principal, c'est que tu ne te sois pas attachée à lui. il ne le mérite même pas en fait. » Tu hoches la tête. T'es carrément d'accord avec elle. Surtout que toi, tu t'attaches vite. « Ouais. T'façon, il sait rien faire à part fumer d'la beuh, j'me serait pas attachée. » Tu t'sens obligée de jouer à la langue de vipère. Il le mérite. Ça te fait rire, mais Maëlle, elle est beaucoup moins enjouée que d'habitude et tu sais pas pourquoi. Et là, ça te percute. C'est surement Théo. Ouais y a pas de doutes. Elle tire la gueule depuis que tu lui as laissé ton portable. Est-ce qu'elle le connait? Biarritz est une petite ville. C'est pas Paris. Ce serait très probable que ce soit le cas. « Tu connais Théo, hein? » Tu demandes de but en blanc. Tu passes pas par quatre chemin, t'es comme ça. « Tu tires une gueule de déterrée depuis que ta vu sa photo, tu vas pas m'la faire. T'sais si c'est ton ex ou quoi... j'y toucherais pas à ce gars. » Tu l'penses sincèrement. Tu touches pas aux mecs ou aux exs de tes potes, c'est ta règle d'or. Y a bien trop de mecs sur terre pour que tu te rabattes sur ceux de tes amies. Lorsqu'elle te dit qu'elle n'a personne dans sa vie tu lui expliques qu'elle devrait profiter de sa jeunesse, s'amuser. Tu lui fais un speech à la carpe diem quoi. « merci. et ouais, je verrais bien de toute manière. ta chère madame au cheveux bleus bien d'arriver. » Tu n'peux pas t'empêcher de sourire. Au fond, tu l'aimes bien. Tu préfères largement la subtilité avec laquelle elle essaye de te draguer que les répliques salaces que peuvent te lancer certains mecs que tu sers. « T'sais quoi, j'devrais peut-être changer de bords, j'suis sure que si j'me met avec elle, elle ira pas voir ailleurs. » Tu ris. Les femmes sont clairement moins vicieuse que les hommes pour ce qui est des relations de couples. Mais t'y peux rien si c'est la testostérone qui t'attire.
Made by Neon Demon
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
member ◊ cute little bubbles
avatar

Maëlle Favre

pseudo : ingame (anaïs).
messages : 544
Date d'inscription : 21/11/2016
avatar + © : sahara + ©wild heart (avatar) et cobain (signature)

âge : vingt-cinq ans.
job/étude : barmaid.

MessageSujet: Re: have some fun. (anaïs)   Dim 27 Nov - 14:21


have some fun
anaïs&maëlle

la demoiselle, elle est loin de se douter que ces filles sans aucune compassion sont comparés à la mère d'anaïs sans sa tête. maëlle, elle ne peut pas deviner seule. le sujet de sa mère, et tous les sujets un peu trop sérieux, trop sensibles, sont bien souvent soigneusement évités. parce que c'est plus simple d'éviter ces sujets. parce que ça fait trop mal d'en parler. elle c'est son agression, anaïs c'est sa mère. ou peut-être sa famille en règle générale. c'est plus facile de parler de ces filles sans aucune vertus, vénales à souhait et sans aucun scrupules. y'a anaïs qui balance qu'elles n'ont certainement aucune conscience. et maëlle, elle approuve en hochant la tête. elle ne peut que approuver. "ouais, ça doit être ça. moi je ne pourrais pas. c'est immoral. vraiment. je ne comprend pas comment elles font pour vivre avec ça sur la conscience." le sujet de l'émission arrive sur le tapis. elles se marrent. simplement. y'a maëlle qui balance un pseudo topo d'une émission de ce genre. et elle de découvre un peu trop puisque anaïs semble se rendre compte du fait qu'elle a certainement regardé plus d'émissions de ce genre qu'elle ne semblait vouloir l'admettre. elle affiche alors une petite moue quand la jeune femme balance tout ça. elle hausse alors doucement les épaules. "ouais, j'avoue. t'as découvert mon plus grand secret. tu peux être fière de toi." maëlle, elle l'avoue. elle ne va pas nier alors que c'est une évidence. et puis, elle se moque bien du fait que anaïs sache une chose comme celle-ci. ça ne va certainement pas l'empêcher de dormir. "j'suis persuadée que toi aussi tu regardes ce genre d'émission. tout le monde en regarde de temps en temps."
anaïs va servir quelques verres en lui laissant son téléphone pour qu'elle puisse enfin mettre un visage sur ce fameux théo. elle l'observe. quelques secondes. avant de tout quitter et de tomber sur la photo de bendo. bendo. sur le téléphone d'anaïs. maëlle, elle ne comprend plus rien. rien du tout. elle ne pensait jamais trouver une photo de lui sur le téléphone d'anaïs. elle n'y était pas préparée. clairement pas même. alors elle lui rend son téléphone quand elle revient. y'a anaïs qui enchaîne en disant que le fait qu'elles ne partagent pas les mêmes goûts en matière de gars est une bonne chose. maëlle, elle se met presque à rire en l'entendant. parce qu'à la vue de sa découverte, il faut croire que leurs goûts finissent par se croiser. "la vodka pure, c'est juste si tu veux mal finir. le goût n'est même pas agréable. ça accroche." elle plisse le nez en pensant simplement au goût de cet alcool. le sujet dévie sur nino et la relation qu'elle a eu avec lui. elle l'écoute attentivement. et finalement, l'idée qu'elle s'était fait de lui n'était pas erronée. un gars à filles. un gars qui profite de sa jeunesse en se tapant diverses filles. ça ne la choque même pas en fin de compte. c'est le comportement qu'ont quasiment tous les gars de son âge. c'est triste à dire, mais c'est la réalité. ils repoussent l'âge de s'engager pour de bon. ils repoussent même l'idée de s'engager pour de bon.
maëlle, elle tombe de haut par la suite. connaître théo ? loin de là. elle remue la tête de gauche à droite, mais elle comprend cependant les soupçons d'anaïs. "non, je ne connais pas théo." elle souffle doucement. autant dire la vérité, non ? alors elle ne tarde pas à reprendre parole. "y'a une photo d'un gars que je connais sur ton téléphone par contre. bendo. si vous avez couchez ensemble, j'veux pas le savoir parce que ça va me gonfler." elle balance ça, sans la regarder. elle voudrait savoir ce qu'il s'est passé entre eux. mais elle préfère ne pas le savoir. parce que ça va l'énerver. parce que ça voudrait dire qu'ils se sont vus soit quand ils étaient encore tout deux sur paris et que bendo était encore avec maëlle. ou alors qu'ils se sont vus il y a quelques semaines. mais au final, ça ne la regarde même pas si cette histoire s'est passée ici, à biarritz. la dame aux cheveux bleus apparaît. comme par magie. pour changer de discussion. elle sourit doucement en apprenant ça à anaïs. elle hoche la tête. changer de bord. ça pourrait faciliter pas mal de choses en soit. "oh que oui. elle a déjà l'air sacrément accroc alors que vous n'êtes même pas encore vraiment ensembles." elle trouve ça mignon. parce que c'est rare de voir ça. ça fait un peu peur aussi, mais juste un peu.



©S a n i e
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: have some fun. (anaïs)   

Revenir en haut Aller en bas
 

have some fun. (anaïs)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Anaëlle est enfin là!!!
» Anaïs, créations.
» Anaïs - Chapeau Melon
» Nouveau tribut : Anaïs Everdeen
» Anaïs Nin

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Laughing Out Loud :: Biarritz, France :: Centre ville, Port Vieux :: Restaurants, bars et boîte de nuit :: Le caveau-